Épervier besra (Accipiter trivirgatus) et un traitement N & B façon estampe (Photo Joris Bertrand)

Épervier besra (Accipiter virgatus) et un traitement N & B façon estampe (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Une lumière dure d’une après-midi d’été dans une région quasi tropicale (Taipei, Taïwan) et un épervier besra (Accipiter virgatus), posé là dans un arbre à une bonne trentaine de mètres au moins. Difficile de faire de la bonne photo animalière dans ces conditions, même avec un téléobjectif. Il y a côté de moi d’autres photographes armés d’énormes tromblons et qui pourront peut-être réaliser des portraits serrés de l’oiseau, mais je ne peux pas vraiment rivaliser malgré mes 420 mm (300 mm + multiplicateur de focale 1.4 x). Pourtant, il y a peut-être une image « intéressante » à faire en essayant de tirer partie de cette situation. En effet, cette lumière assez violente peut-être exploitée façon High Key. En décentrant légèrement son sujet et en se servant du treillis fourni par le branchage, on pourra tenter par la suite un traitement de type désaturation voire carrément Noir & Blanc pour donner un effet façon estampe japonaise. Je shoote en mode Av (et sensibilité ISO automatique), à pleine ouverture (F/5.6 sur mon 300 F/4 quand le multiplicateur de focale est monté) et l’appareil me propose 100 ISO pour un temps de pose de 1/1250 s. J’aurais probablement pu fermer encore un peu plus mon diaphragme pour être sûr d’avoir une zone de netteté la plus étendue possible et récupérer des détails au niveau du branchage, même si ça n’apparaît pas trop gênant ici.

En post-production

Au niveau du traitement effectué en post-production, j’ai exclusivement utilisé Digital Photo Professionnel, le logiciel fourni (gratuitement) par Canon pour développer ses fichiers RAW (dont l’extension est .cr2). La première étape a consisté à appliquer une surexposition de +1,5 valeur d’exposition à l’ensemble de l’image de manière à obtenir volontairement un ciel presque blanc. La balance des blancs a elle été associée au préréglage (« Lumière du jour ») et j’ai choisi « Monochrome » pour style d’image. Puis j’ai resserré l’histogramme depuis la gauche de manière à ce que la borne des valeurs basses de ma courbe corresponde à -4. Cela a pour effet d’accentuer les contrastes en donnant des noirs plus profonds et des blancs plus éclatants. J’ai encore légèrement accentué cet effet en poussant le curseur « Contraste » à 3 sur 4, en augmentant la « Surbrillance » à 4 et en diminuant les « Ombres » à -4. J’ai appliqué un filtre rouge qui a tendance à donner un ton encore un peu plus dramatique à la scène et permet par la même occasion de bien faire ressortir l’œil de l’oiseau (qui est très orange dans la réalité). Pour finir j’ai boosté la netteté en la faisant passer de 3 à 7 sur 10 et j’ai ensuite redimensionné et exporté mon image en .jpeg. Listé comme ça, la manipulation peut paraître fastidieuse mais c’est un type de traitement Noir & Blanc que j’utilise couramment dans les grandes lignes en l’adaptant au besoin à chaque image. Au final, ça ne prend pas plus de 30 secondes et ça me va très bien compte tenu des résultats que cela procure.

Publicités
Des images racontées...

« Besra façon estampe »

Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s