Sitelle torchepot (Sitta europea) dans une attitude caractéristique (Photo Joris Bertrand)

Sitelle torchepot (Sitta europea) dans une attitude caractéristique (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Immortaliser la sitelle torchepot (Sitta europea) dans une attitude qui la caractérise a sans doute été une des premières images que j’ai imaginé avant de tout mettre en œuvre pour la réaliser. C’est donc une image qui fait figure d’exception dans ma photothèque personnelle car elle n’a pas grand chose de spontané. Pour prendre ce cliché, j’ai aussi du mettre entre parenthèse l’espace de quelques minutes mon éthique de photographe de nature, et j’ai, une fois n’est pas coutume, fait l’usage d’un appât pour attirer l’animal jusqu’à l’endroit désiré. Oui, j’ai triché en dissimulant quelques graines de tournesol dans les anfractuosités de l’écorce pour être sûr que l’oiseau ferait une petite halte sur le tronc, exactement là où je le voulais, avant de plonger sur la mangeoire du jardin et ce, au moment où la lumière serait la plus favorable possible. Pour le reste, c’est une photo prise depuis un affût. A l’occurrence, l’affût en question était en fait une voiture depuis laquelle j’avais entrouvert la vitre et m’étais dissimulé derrière une serviette de toilette. Le ridicule ne tue pas, enfin du moins pas quand on est dans son propre jardin… En ce qui concerne la prise de vue elle même, les exifs m’indiquent un mode priorité à l’ouverture (Av) à fond zoom (250 mm) : pleine ouverture (F/6.3), temps de pose de 1/160 s pour une sensibilité de 200 ISO. Le temps de pose peut paraître un peu long mais je pouvais compter sur mon appui sur la vitre de la voiture pour me stabiliser.

En post production

J’ai optimisé l’image de manière classique mais il y a si longtemps de ça que je ne me souviens plus vraiment (et je ne retrouve plus le .raw). De mémoire, j’ai du un peu ajuster les niveaux et j’ai peu être ajouté un soupçon de saturation et de netteté. J’ai, d’après la taille de l’image sans doute aussi un peu recadré celle-ci, probablement pour éliminer quelques détails gênants sur la gauche.

Publicités
Des images racontées...

« La tête à l’envers, les yeux rivés sur la mangeoire »

Image

Une réflexion sur “« La tête à l’envers, les yeux rivés sur la mangeoire »

  1. Pingback: L’affût à la mangeoire | La Nature Des Images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s