Matériel

Le gros coup de Canon?

Le Canon EOS 7D Mark II dévoilé le 15 septembre 2014 (Photo de Focus-numérique)

Le Canon EOS 7D Mark II dévoilé le 15 septembre 2014 (Photo Focus-numérique)

Ca faisait un bon bout de temps qu’on l’attendait celui là… C’était un peu l’Arlésienne façon Canon. Tout le monde en parle depuis des mois, voire des années mais il se sera vraiment fait désirer jusqu’à ce 15 septembre 2014 minuit, veille de l’ouverture de la Photokina 2014 (énorme salon mondial de la photo qui se tient tous les deux ans en Allemagne). Les pronostics sur les sites reprenant les bruits de couloir du web (tel que Canon Rumors) se sont affinés au fur et à mesure et voilà que la sortie de l’EOS 7D Mark II est enfin annoncée ! Sans rentrer dans le détail, Canon a repris tout ce qui avait fait le succès de son prédécesseur (l’EOS 7D). C’est le nouveau fleuron de la marque en terme de boîtier à capteur APS-C. Il a été conçu pour encaisser des conditions de terrain difficiles tout en proposant des performances très pros : deux processeurs dernier cri (Dual Digic 6) permettant d’atteindre une cadence de 10 im./s et un module autofocus comparable à celui de l’EOS-1D X, haut de gamme de la marque, (à 65 points de type croisé dont le central double croisé et sensible à F/2.8… Ca promet !!!). Bref, Canon a voulu en faire une nouvelle référence pour les photographes naturalistes et sportifs, et ça a l’air assez prometteur, du moins sur le papier. Pour le reste, j’ai l’impression que la firme japonaise vise un peu à faire passer le message selon lequel ils se sont, avec ce boiter, affranchi du « superflu » pour ne garder que l’essentiel. Si le 7D Mk II possède un viseur optique lumineux et confortable (couverture de champ de 100 % et grossissement de x 1) ainsi que d’autres fonctions intéressantes telle que le GPS intégré (comme sur l’EOS 6D), on peut cependant regretter l’absence d’un écran LCD tactile et orientable et du Wifi qui étaient devenus plus que de simples gadgets (à mon sens). Moi qui me suis longtemps tâté entre passer à un 7D vieillissant , acheter l’innovant 70D ou attendre la sortie de ce 7D Mk II qui ne venait jamais, j’avoue ne pas regretter de ne pas m’être passé des services du 70D pendant plus d’un an. Si l’EOS 70D constituait une vraie avancée technologique par rapport au 7D (premier du nom) qui restait cependant une référence pour la photo de nature, je ne trouve pas le bond en avant si important qu’espéré entre le 70D et le 7D Mk II (capteur, sensibilité…). En cela, le 7D Mk II s’apparente plus à un 7D ou un 70D survitaminé et « body-buildé » qu’à une nouvelle révolution. Ca semble être un peu une tête de 70D avec un (gros) zeste de 1D X, le tout dans un corps de 7D ?

En parallèle, Canon a aussi annoncé le lancement de nouvelles optiques. Parmi elles, un pancake : l’EF-S 24 mm F/2.8 STM et un EF-24-105 F/3.5-5.6 IS STM (deux mise à jour en version un peu cheap des très bons EF 24 mm F/2.8 IS USM et EF 24-105 mm F/4 L IS USM) et… Et… Un EF 400 mm F/4 DO IS II USM! C’est une nouvelle version de ce qui est à ma connaissance, la seule focale fixe de 400 mm ouvrant à F/4 proposée à l’heure actuelle en catalogue par un fabricant. La première version avait suscité des réactions assez bimodales : soit on l’adorait, soit on était déçu. Cet EF 400 mm F/4 DO IS USM avait aussi pas mal été critiqué pour son prix trop élevé par rapport au 400 F/5.6 et même aux supers téléobjectifs 500 et 600 F/4. Cette nouvelle mouture pourrait donc être une petite bombe pour les photographes de nature qui ont la bougeotte (et veulent transporter leurs objectifs dans leur bagage cabine), « chassent » à l’approche et évoluent souvent en terrain escarpé tout en n’ayant pas le budget pour se payer un téléobjectif qui coute le prix d’une voiture (tiens mais c’est tout moi ça !).

Canon sait mettre à rude épreuve les nerfs de ses fidèles… Je me souviens d’une interview de Christine et Michel Denis-Huot, deux canonistes devant l’éternel, dans les colonnes d’Image & Nature. A l’époque, on sentait qu’ils étaient presque prêts à passer chez l’ennemi (Nikon) si Canon ne sortait pas quelque chose de plus « pro » que son EF 100-400 mm F/4.5-5.6L IS USM pour répondre à leurs besoins. Un certain temps après, Canon a fini par brillamment riposter au 200-400 de chez Nikon en sortant le superbe EF 200-400 mm F/4 IS USM Extender 1.4x. Aujourd’hui, Canon fait d’une pierre deux coups en annonçant, le même jour, ce qui me fait à l’heure actuelle le plus rêver en terme de matériel : un boîtier au top pour la photo de nature et une focale fixe parfaite pour la billebaude. Je parle bien de rêve car bien sûr, tout cela à un prix… Environ 7000 € pour la combinaison boîtier/objectif tout de même… Il y a bien plus cher et ne serait-ce qu’à Taïwan, je croise tous les week-ends des photographes qui shootent du moineau dans les jardins publics avec un matériel qui vaut le triple de ça… Mais tout cela reste bien sûr un sacré investissement (Promis ma chérie, je ne craquerai pas ! Enfin pas tout de suite…). Bon sur ce, je vous laisse, je retourne travailler plus pour…

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s