Gorges de Taroko, Taïwan (Photo Joris Bertrand)

Gorges de Taroko, Taïwan (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Loin de l’image très industrielle, sans doute influencée par la mention « made in Taïwan » que l’on peut en avoir, cette île, à cheval sur le tropique du Cancer, abrite également des forêts luxuriantes et des paysages de haute montagne (culminant à 3952 m) dont certains telles les gorges de Taroko, sont juste à couper le souffle. J’aime bien cette photo car je trouve qu’elle résume de manière à la fois complète et avec un point de vue un peu inédit, tout ce que j’ai pu voir dans ce parc national. Cette image à été prise à une focale de 50 mm depuis un pont de singe permettant de relier les deux versants d’une gorge secondaire. J’ai ainsi pu avoir une vision presque aérienne d’un petit écrin de verdure où chante une rivière… dont l’eau limpide et d’un bleu incroyable se fraye un chemin à travers le marbre depuis quelques millions d’années. Les baigneurs, la passerelle et le véhicule qui la traverse permettent de rendre compte de l’échelle et on devine les vestiges d’un ancien ouvrage qui rappellent que bien que magnifique, ici plus qu’ailleurs, la nature peut devenir furieuse. Ce territoire est régulièrement frappé par les typhons se formant sur le Pacifique tout proche et par pléthore de séismes parfois ravageurs, le tout entrainant sont lot d’inondations et autres glissements de terrain. Il n’y a pas grand chose à rajouter en terme de technique de prise de vue. Je me suis contenté de cadrer et déclencher et la beauté du lieu a fait le reste. J’ai utilisé une ouverture de F/11 (pour avoir une zone de netteté des plus étendue et le meilleur piqué possible avec mon objectif) et les bonnes conditions de lumière m’ont permis de shooter sereinement au 1/125 s à 100 ISO. Je crois que mon filtre polarisant était vissé sur l’objectif à ce moment là bien que l’usage de celui-ci ne soit pas déterminant sur ce genre d’image. Il permet tout au plus de rehausser un petit peu l’éclat des couleurs.

En post-production

Le fichier .raw de cette image m’a paru un peu sombre et j’ai donc appliqué une surexposition de + 2/3 pour rectifier l’erreur de jugement de l’appareil, dans DPP. J’ai ensuite réglé la balance des blancs sur « Lumière du jour », resserré un peu mon histogramme par la gauche, boosté un poil les contrastes, les ombres et la saturation (+1 chacun), réduit la surbrillance (-1) et augmenté la force du masque de flou (+5). Tous ces changements (cosmétiques) n’ont eu pour effet que de donner un peu plus de peps à cette image qui pour le coup ne nécessitait pas un gros boulot en post-production (ni voile atmosphérique, ni ciel surexposé…)

Publicités
Des images racontées...

« Une perle de Taïwan, vue de dessus »

Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s