D’un bout à l’autre de la chaîne ou l’histoire d’un coucher de soleil sur les Pyrénées...

D’un bout à l’autre de la chaine ou l’histoire d’un coucher de soleil automnal sur les Pyrénées… (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Alors que la saison du brame du cerf bat son plein en Europe, je repense, un brin nostalgique à toutes ces soirées passées à attendre en espérant entendre ce son rauque briser le silence et peut-être voir se dessiner dans tout ce qui pouvait encore rester de lueur du jour, la silhouette fantomatique de l’animal à l’orée du bois. J’aime ces moments où on est attentif au moindre craquement de branche, au moindre éclat provoqué par le contact des bois de deux mâles rivaux et où on lutte nous même contre l’engourdissement que le froid nous inflige alors que la fatigue ronge petit à petit tout ce qui peut encore nous rester de vigilance. J’aime tant ces ambiances d’avant la rencontre qu’aujourd’hui il n’y aura même pas de cervidé sur ma photo de brame. Juste le sommet d’un col des Pyrénées ariègeoises (celui de Péguère), le soleil couchant, et une vue imprenable jusqu’à très loin vers l’Ouest. Sur cette image, on voit se succéder les lignes de crêtes jusqu’à celle du Pic du Midi de Bigorre (2877 m). Cette photo a été shootée à 218 mm, au 1/125 s à F/11 et à une sensibilité de 100 ISO. En cette soirée du 12 septembre 2010, les cerfs se seront fait plutôt discrets mais on aura quand même passé un bon moment avec mon acolyte de souvent, Kévin Rousset.  On aura pour se consoler, fait de belles photos d’éperviers d’Europe se chamaillant sans prendre garde à nous, juste au dessus de notre affût de fortune. Et oui, les charmes de la photo de nature c’est aussi partir photographier un animal et revenir avec de beaux clichés d’un autre…

En post-production

Tout est question de dosage mais j’ai fait ici le choix de détourner un peu la balance des blancs en la réglant sur « Ombre » (dans DPP) afin d’exagérer légèrement (mais pas trop quand même) les tons rouges et orangés du couchant. Pour rendre les couleurs encore plus éclatantes, j’ai même, une fois n’est pas coutume, accentué d’un cran la saturation des couleurs (+1). Pour le reste, j’ai resserré mon histogramme par la gauche, augmenté les contrastes (+2) et diminué les tons foncés (-2) et un peu augmenté la netteté (+5) pour que les différentes lignes de crêtes apparaissent au mieux.

Publicités
Des images racontées...

« D’un bout à l’autre de la chaine… »

Image

5 réflexions sur “« D’un bout à l’autre de la chaine… »

  1. Pingback: Ces photos qui ne représentent rien… | La Nature Des Images

      • Cédric dit :

        Il faudrait sortir un peu de Taipei pour voir de la neige à Taïwan, mais dans les hautes montagnes, il neige tous les ans…
        Superbe photo. La météo devait être bien clémente pour arriver à avoir autant de plans formés par les montagnes.

        Aimé par 1 personne

      • Je sais bien Cédric… J’avais juste perdu un peu espoir en voyant qu’il y avait bien eu possibilité de skier sur Taïwan par le passé mais que l’augmentation des températures au cours de ces dernières années avait mené à la fermeture des infrastructures…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s