Couleurs & Bokeh (Photo Joris Bertrand)

Couleurs & Bokeh (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

S’il y a bien une chose que j’ai vraiment l’opportunité d’améliorer depuis que je suis à Taïwan, c’est le fait de pouvoir composer mes portraits d’oiseaux en ayant le temps de les réfléchir, un peu à la manière de ce que je n’avais jusqu’alors pu faire qu’en macro. Ici les oiseaux sont si peu farouches que la proximité avec son sujet devient routinière aussi bien pour le meilleur que pour le pire. On travaille donc régulièrement avec des profondeurs de champs très courtes et l’esthétique de l’image passe par une intégration judicieuse du sujet tout en subtilité entre flou d’arrière- (mais aussi de premier) plan. J’ai essayé de tirer partie de la douceur apportée par le vert tendre du feuillage et la matière plus rugueuse du tronc pour mettre en valeur ce superbe barbu de Formose (Psilopogon nuchalis) que les taïwanais appellent de manière plus pragmatique « l’oiseau aux cinq couleurs » en formant un cadre à l’aide des éléments du décor. Point de crainte à avoir quant à une éventuelle fuite de mon sujet. Celui-ci était bien trop occupé à miner de trous un pauvre palmier du jardin botanique de Taipei. L’image est granuleuse car le manque de luminosité ambiante a fait que j’ai du travailler à 6400 ISO pour pouvoir obtenir un temps d’obturation de l’ordre de 1/500 s à pleine ouverture (F/4 sur ma focale fixe de 300 mm). Mais le rendu me paraît satisfaisant et c’est typiquement le genre d’image qu’il m’aurait été impossible de faire avec mon ancien boîtier (un EOS 400D).

En post-production

Dans Canon DPP, je me suis contenté de régler la balance des blancs sur « Nuageux » car souvent le pré-réglage « Ombres » donne une teinte trop « jaune » à mon goût. Comme à mon habitude, j’ai ensuite resserré l’histogramme depuis la gauche, diminué la surbrillance au maximum (-5) pour atténuer au mieux les zones un peu cramées, diminué un peu les ombres (-2) pour mieux faire ressortir la matière du tronc et j’ai un peu boosté la netteté (+3 à +5).

Publicités
Des images racontées...

« Shooter oiseau en pensant macro »

Image

5 réflexions sur “« Shooter oiseau en pensant macro »

  1. Pingback: Ces photos qui ne représentent rien… | La Nature Des Images

  2. Pingback: Le mode ISO auto, avec ou sans ? | La Nature Des Images

  3. Pingback: Le malaise de la photo (trop) facile | La Nature Des Images

    • Ce logiciel est très simple d’utilisation et efficace quand on s’en tient à des choses simples. Je n’utilise que lui la plupart du temps. N’hésites pas à me recontacter si tu as besoin que je donne plus de détails ;-).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s