Filé en N & B… (Photo Joris Bertrand)

Filé en N & B… (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Les petits ruisseaux qui courent dans les sous-bois ombragés constituent des sujets idéals pour réaliser des effets de filé. Lorsque la luminosité est particulièrement faible, vous pourrez même vous affranchir de l’utilisation d’un filtre Densité Neutre (ou filtre ND) que j’avais utilisé dans l’image racontée de la semaine dernière pour ma scène en bord de mer. La seule chose qui compte, c’est d’arriver à obtenir un temps de pose suffisamment long pour enregistrer le mouvement de l’eau sur le capteur. Pour mettre toutes les chances de mon côté, je me suis mis en mode Av (priorité ouverture ou priorité diaphragme), j’ai posé mon appareil à même le sol, cadré ma petite cascade un peu serré (à 57 mm), bien fermé mon diaphragme (à F/16) et l’appareil à choisi pour moi un temps de pose d’une demie-seconde. Dans ces conditions, c’était suffisamment lent pour obtenir un effet de filé satisfaisant. Bien sûr, la sensibilité a été laissée à sa valeur minimale de 100 ISO pour limiter au maximum la durée de la pose et afin que le capteur puisse délivrer une image de la meilleure qualité possible. Un déclenchement à l’aide du retardateur (réglé sur 2 s) aura, pour finir, permis d’éviter les vibrations intempestives les plus délétères.

En post-production

Dans la nouvelle version 4 de DPP que je viens tout juste de télécharger, j’ai du un petit peu tâtonner pour reprendre mes marques. Cette dernière version est graphiquement plus réussie, apparemment plus complète mais aussi plus complexe. J’ai d’abord procédé à un petit redressement car ne possédant pas de trépied au moment de la prise de vue, j’ai du me contenter de poser mon appareil sur un sol, visiblement pas très plat… J’ai augmenté ma luminosité d’un tiers d’IL et réglé ma balance des blancs sur « Ombre ». Pour le coup, j’ai préféré appliquer un traitement Noir & Blanc pour bien mettre en valeur les contrastes entre l’eau et la roche et parce que l’information colorimétrique n’apportait d’après moi rien de majeur à l’image. J’ai un peu augmenté les contrastes (+1), baissé les ombres (-1) et bien poussé les lumières (+5) pour mettre en exergue la blancheur de l’eau. Pour finir, j’ai appliqué un filtre rouge et laissé le masque de flou à +3.

Publicités
Des images racontées...

« Noir & Blanc cascade »

Image

Une réflexion sur “« Noir & Blanc cascade »

  1. Pingback: « Plic, ploc, plic, ploc  | «La Nature Des Images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s