Cadrage forcé (Joris Bertrand)

Cadrage forcé (Joris Bertrand)

A la prise de vue

Parfois, la créativité est favorisée par une contrainte. C’est notamment le cas lorsqu’on on se doit de shooter avec une focale fixe (ici 50 mm sur capteur APS-C) et dans une situation dans laquelle on est à la fois trop éloigné de son sujet pour pouvoir à proprement parler lui tirer le portrait et trop proche pour réaliser un plan large digne de ce nom. D’un autre côté, il arrive  que pas mal d’éléments parasites du décor nous empêchent de composer notre photo comme on l’aurait voulu à l’origine. Lors de cette représentation d’opéra chinois qui avait lieu dans le hall d’un bâtiment de la National Taïwan University, il fallait justement faire en sorte de triturer un peu son cadrage afin d’exclure de la composition les panneaux d’affichage muraux remplis de feuilles multicolores, les projecteurs et leurs câbles d’alimentation traînant parterre, le public… A première vue, j’ai vraiment ressenti ça comme une contrainte puis je me suis rendu compte que sur toute la série d’images réalisée ce jour là, j’ai du faire l’effort de jouer avec les lignes et les courbes du décor comme je ne l’aurais probablement pas fait si j’avais pu avoir la souplesse de travailler avec un zoom transtandard. La scène était également peu lumineuse mais ce n’était pas un problème avec mon petit 50 mm F/1.8 (ouvert à F/2) qui m’a permis de shooter au 1/80 s et à 160 ISO seulement en dépit de la faible luminosité des lieux.

En post-production

Dans DPP4, j’ai laissé la balance des blancs en mode « Auto » et procédé à un premier ajustement automatique de la luminosité. J’ai également procédé à un ajustement automatique du gamma que j’ai ensuite retouché manuellement en augmentant le Contraste à +1, passant les Ombres à +3, la Lumière à -3, la Saturation à +1 et la force du masque de flou à +5. En examinant cette même image sur Lightroom, j’ai pu constater en jouant sur la correction intégrée des défauts de l’objectif que l’EF 50 mm F/1.8 II avait tendance à pas mal vignetter à grande ouverture. Mais ce défaut colle bien à l’ambiance à donner à une telle scène et j’ai décidé de ne pas tenter de rattraper ça lors de la phase de développement.

Publicités
Des images racontées...

« Opéra chinois dans un espace confiné »

Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s