#whereismybike? (Photo Joris Bertrand)

#whereismybike? (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Je dois sans doute être un des seuls usagers du campus de la National Taiwan University à ne pas posséder de vélo pour effectuer mes déplacements d’un endroit à l’autre de la fac. D’un autre côté, quand je vois les parkings à vélos, je me dis que je ne suis peut-être pas si mal à pied. Bon nombre d’étudiants doivent égarer leur vélo et ceux-ci se retrouvent à vieillir prématurément, tour à tour brûlés par la dureté du soleil estival puis rincés par les nombreuses draches qui ponctuent les jours et les semaines… J’ai essayé de mettre en lumière un peu de l’histoire de ces petits vélos en mettant à profit la profondeur de champ relativement courte de mon petit dernier: le Canon EF-S 24 mm F/2.8 STM. J’ai shooté à pleine ouverture et à 100 ISO pour un temps de pose de 1/400 s en veillant à me baisser légèrement pour tenter de faire apparaître un maximum de vélos (mais sans éléments parasites) dans le flou d’arrière-plan. Le reste, c’est un traitement Noir & Blanc un peu particulier qui m’a permis de le mettre au mieux en valeur…

En post-production

Dans DPP 4, j’ai placé ma balance des blancs sur le préréglage « Lumière du jour » et j’ai coché la case « Correction automatique de luminosité » puis, je suis très vite passé en mode monochrome, sans toucher au curseur d’exposition. J’ai ensuite coché la case « auto » dans l’onglet « réglage du gamma », mais le résultat était vraiment inintéressant car trop peu contrasté. Au risque de me répéter, j’aime le Noir & Blanc qui est noir et blanc plutôt que celui qui est gris et moins gris. J’ai donc boosté le contraste, pas à fond, mais presque (à +3) et comme si cela ne suffisait pas, j’ai encore abaissé les ombres (à -2) et augmenté la lumière (à +3). Pour finir, j’ai encore ajouté un filtre rouge et passé la force du masque de flou à +5. Ajoutez à cela le fait que l’EF-S 24 mm F/2.8 semble un peu sujet à la distorsion et pas mal au vignettage et vous obtenez un rendu un peu extrême. C’est un parti pris et j’admets qu’il puisse ne pas plaire à tout le monde mais pour moi, ce traitement permet de se focaliser directement sur un sujet (le vélo le plus brillant) avant de comprendre qu’il est en fait entouré de dizaines d’autres vélos…

Publicités
Des images racontées...

« Où c’est que j’ai mis mon vélo? »

Image

3 réflexions sur “« Où c’est que j’ai mis mon vélo? »

  1. Mohamed Kamoun dit :

    J’adore cette image ! Entièrement d’accord sur « C’est un parti pris et j’admets qu’il puisse ne pas plaire à tout le monde mais pour moi, ce traitement permet de se focaliser directement sur un sujet (le vélo le plus brillant) avant de comprendre qu’il est en fait entouré de dizaines d’autres vélos… »

    J'aime

  2. Pingback: Premier retour d’expérience sur le Canon EF-S 24 mm F/2.8 STM pancake | La Nature Des Images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s