Café noir (& blanc)…  (Photo Joris Bertrand)

Café noir (& blanc)… (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Il fait toujours aussi chaud et la lumière dehors est exécrable pour aller faire de la photo tant que la nuit n’est pas tombée. Autant rester bien au frais à l’intérieur et en profiter pour continuer à prendre en main mon petit pancake: le Canon EF-S 24 mm F/2.8 STM (pour ce qui n’ont pas suivi mes derniers posts). Les lois de l’optique font que le fait d’adjoindre une bague-allonge aura comparativement d’autant plus d’effet sur le grandissement que la focale de base de l’objectif est courte. A ce petit jeu là, ce 24 mm qui possède nativement un rapport de grandissement de 0,27 peut donc très vite se transformer en objectif macro. Ici, j’ai intercalé entre le boîtier et l’objectif, une bague-allonge de 20 mm et je me suis amusé à photographier deux grains de café en gros plan. A pleine ouverture, la profondeur de champ était extrêmement courte, ce à quoi j’ai essayé de remédier en fermant jusqu’à F/5.6. Cela m’a permis de garder un bon compromis dans les paramètres de prise de vue avec un temps de pose de 6 secondes pour une sensibilité de 200 ISO. Je précise qu’à ces rapports de grandissement et ces distances de mise au point là, l’autofocus ne sera plus d’aucun secours. Autant le débrayer d’entrée de jeu. Bien sûr il m’a aussi été indispensable de travailler sur trépied et j’ai utilisé le mode Live View ainsi que le retardateur pour encore essayer de contenir autant que faire se peut même les plus infimes vibrations. Dans ces conditions là, autant mettre toutes les chances de son côté pour essayer de ne pas rater sa photo.

En post-production

Pour rendre cette petite « nature morte » plus attrayante à l’œil, j’ai fait le choix de traiter l’image en monochrome pour mieux mettre en exergue les textures et les contrastes. Dans DPP 4, j’ai d’emblée choisi une température de couleur « assez froide » en me mettant sur le préréglage « Tungstène », puis je suis passé en « Monochrome ». Ensuite, j’ai augmenté le « Contraste » à +3, diminué les « Ombres » à -2 et augmenté la « Lumière » à +4. En tâtonnant un petit peu, j’ai vu que l’emploi d’un filtre rouge permettait également de faire en sorte que les grains de café se détachent mieux de l’arrière-plan: une table noire. Pour finir, il fallait que le peu qui soit net soit bien net, et j’ai donc passé la force du masque de flou à +7.

Publicités
Des images racontées...

« Café noir (& blanc…) »

Image

2 réflexions sur “« Café noir (& blanc…) »

  1. Pingback: Ces photos qui ne représentent rien… | La Nature Des Images

  2. Pingback: Premier retour d’expérience sur le Canon EF-S 24 mm F/2.8 STM pancake | La Nature Des Images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s