Des images racontées...

Ma première photo « astro »?

Là haut! (Photo Joris Bertrand)

Là haut! (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Cette photo fait partie des expérimentations photographiques qu’il nous arrive de mener en étant quasiment persuadés qu’on obtiendra de toute façon un résultat foireux. Pour vous resituer le contexte de sa prise de vue, nous étions en train de camper dans le parc régional de Speewah (Queensland, Australie). Notre tente était installée au milieu d’une clairière et en dépit d’une lune déjà presque pleine, le ciel, sans doute dépourvu de pollution lumineuse, dévoilait toute la splendeur du cosmos observable depuis l’hémisphère austral. J’ai passé un peu de temps à effectuer des poses longues de la tente, éclairée de l’intérieur sous ce magnifique ciel étoilé afin de m’essayer à un type de prise de vue attrayant et terriblement à la mode sur 500 px. Puis avant d’aller me coucher, ma compagne m’a suggéré d’essayer de prendre une photo du ciel seul. Sans trop y croire, j’ai posé mon appareil à même le sol, objectif pointé vers le ciel, effectué ma mise au point à l’infinie manuellement à l’aide du mode Live View, et j’ai pris une pose longue à pleine ouverture (ici F/3.5, 30 s et 6400 ISO). Déjà, sur l’écran LCD du boîtier, les effets conjugués de la pose longue et de la haute sensibilité ISO révélaient des détails invisibles à l’œil nu, et de ce fait inattendus, que je croyais impossibles à obtenir en l’absence d’un post-traitement conséquent (a fortiori quand la lune est présente dans le cadre!). Et puis à la faveur d’une édition somme toute assez basique, je suis arrivé au résultat suivant. Pour plus de latitude dans la retouche, j’ai préféré travailler sous Adobe Lightroom et je ne détaillerai donc pas le processus de post-production comme j’ai l’habitude de le faire dans cette rubrique (mais vous pouvez poser des questions). Je suis d’ailleurs persuadé qu’on aurait également pu arriver à un résultat très similaire avec des logiciels « gratuits » comme DPP.

Personnellement, cette expérience m’a pas mal motivé dans l’idée d’aller plus loin avec la photo de ciel étoilé, d’autant plus que j’ai récemment fait l’acquisition d’un objectif dont les caractéristiques devraient me permettre d’obtenir de meilleurs résultats (le Tokina 11-16 mm F/2.8). Cela dit, cette image a été réalisée à 15 mm avec mon bon vieux Canon EF-S 15-85 mm F/3.5-5.6 IS USM ouvert à fond. Nul doute donc que n’importe qui peut obtenir des résultats semblables avec un objectif de kit à 18 mm et un boîtier assez récent et permettant de gérer correctement une sensibilité de 3200 ou 6400 ISO sans avoir besoin ni de Photoshop, ni de la ribambelle de programmes plus spécifiques à l’astrophotographie. Bref, n’hésitez plus!

Publicités
Par défaut

3 réflexions sur “Ma première photo « astro »?

  1. Pingback: « Quand la tente se fait lanterne sous le firmament  | «La Nature Des Images

  2. Franchement pas mal pour une première, c’est un domaine qui m’attire pas mal aussi mais pour l’instant je me consacre plus aux créatures miniatures de jour. Mais qui sait un jour viendra. Avec un super grand angle cela te permettra d’intégrer un élément terrestre dans ta composition qui à mon sens permet de mettre en valeur la grandeur de la voie lactée et des étoiles. Bonne journée

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s