Matériel

Premier retour d’expérience sur le Canon EF-S 24 mm F/2.8 STM pancake

EF 50 mm F/1.8 II vs. EF-S 24 mm F/2.8 STM (Photo Joris Bertrand)

EF 50 mm F/1.8 II vs. EF-S 24 mm F/2.8 STM (Photo Joris Bertrand)

Le Canon EF-S 24 mm F/2.8 STM est un objectif que je suis encore en train d’apprivoiser. Je crois néanmoins m’en être déjà fait une idée assez concrète pour vous livrer mes premières impressions. Mais pourquoi donc m’être tourné vers cette focale fixe en sachant que j’avais déjà un zoom qui couvrait les 24 mm (l’EF-S 15-85 mm F/3.5-5.6 IS USM) et que je possédais également déjà une focale fixe un peu plus longue (l’EF 50 mm F/1.8 II), très lumineuse et qui me donnait sur bien des aspects entière satisfaction. En fait, les raisons étaient multiples et je m’en vais vous les expliciter ci-après. Bien sûr tout a commencé par la question suivante: Avais-je vraiment besoin d’un objectif supplémentaire? Besoin, non certainement pas, mais envie… Bref… Comme d’habitude…

Trop pudique pour prendre les gens en photo lors de vos soirées barbecue? Qu’à cela ne tienne, faîtes comme-moi et tirez le portrait aux brochettes (Photo Joris Bertrand)

Trop pudique pour prendre les gens en photo lors de vos soirées barbecue? Qu’à cela ne tienne, faîtes comme-moi et tirez le portrait aux brochettes (Photo Joris Bertrand)

L’appel du pancake?

Ne voyez là dedans aucun snobisme, mais je dois dire qu’il est vrai que plus ça va, et plus j’aime les focales fixes et shooter à pleine ouverture (comme tout le monde ou presque). Ce n’est pas simplement pour faire comme les « pros », c’est aussi du à mon vécu personnel en tant que photographe. Je me suis vraiment découvert en animalier et avec un 300 mm F/4 toujours ouvert à fond ou presque et cette habitude a peu à peu « contaminé » l’ensemble de ma pratique. D’ailleurs, il n’y a guère qu’en paysage que je continue à bien fermer mon diaphragme (et encore…). Sans avoir jamais réussi à vraiment l’adorer, c’est donc tout naturellement que j’avais dès le départ aimé mon petit EF 50 mm F/1.8 II (relire l’article ici) pour sa grande ouverture, ses mensurations et son poids plume de même que pour sa qualité d’image. Bien sûr, les puristes aiment bien le faire passer pour un objectif cool pour débutant en lui préférant des 50 mm F/1.4 et a fortiori des 50 mm F/1.2. En ce qui me concerne cependant, je me contente tout à fait d’un petit 50 mm F/1.8 tout en plastique et sans motorisation USM ou STM pour l’utilisation que j’en fais. En outre, je confesse que j’ai déjà un peu de mal à gérer la profondeur de champ en portrait lorsque je suis à F/1.8 et je pense que ça serait encore pire à F/1.4 ou F/1.2. C’est un détail que pas grand monde n’avoue mais j’aimerais savoir quelle est la quantité de mises au point foirées qu’obtiennent des utilisateurs même experts de ces optiques là…

Même à pleine ouverture, la profondeur de champ restera un minimum étendu et on n’appréciera bien sûr pas autant le bokeh que sur un 50 mm F/1.8 par exemple… Mais rien de vraiment bien grave . (Photo Joris Bertrand)

Même à pleine ouverture, la profondeur de champ restera un minimum étendu et on n’appréciera bien sûr pas autant le bokeh que sur un 50 mm F/1.8 par exemple… Mais rien de vraiment bien grave . (Photo Joris Bertrand)

Cette petite digression étant faite, il me reste donc à avouer pourquoi j’ai bien fini par trouver une limitation à mon petit 50 mm F/1.8… Je veux tout simplement parler de sa longueur de focale. En effet, 50 mm (soit 80 mm en équivalent plein format) c’est déjà bien souvent un peu trop long pour la photo de la vie de tous les jours. L’intérêt d’avoir une focale plus courte, telle qu’un 24 mm (soit environ 40 mm en équivalent plein format) était donc de pouvoir avoir un angle de champ plus conforme au regard humain. Parce que 50 mm sur capteur APS-C, et même sur plein format… Ce qui m’a en premier lieu attiré avec l’EF-S 24 mm F/2.8 STM c’était donc justement qu’il permettait plus de polyvalence que l’EF 50 mm F/1.8 II pour des dimensions et un poids similaire et même encore un peu plus réduits: 68,2 x 22,8 mm contre 68,2 x 41 mm (et 125 g contre 130 g). Le décor étant planté, encore fallait il s’assurer que l’EF-S 24 mm F/2.8 STM tenait la route au niveau des performances.

Une bonne gestion des ISO (ici 3200) et la grande ouverture permettent d’aller shooter de manière nette les petites scènes de la vie nocturne même au 1/13 s… (Photo Joris Bertrand)

Une bonne gestion des ISO (ici 3200) et la grande ouverture permettent d’aller shooter de manière à peu près nette les petites scènes de la vie nocturne même au 1/13 s et sans stabilisation… (Photo Joris Bertrand)

Les performances optiques de l’EF-S 24 mm F/2.8 STM: chez Canon, un des meilleurs objectifs conçu pour les capteurs APS-C, rien que ça…

Si on compare les spécifications techniques des deux objectifs précédemment évoqués, il va de soi qu’un 24 mm ouvrant à F/2.8 sera moins lumineux qu’un 50 mm ouvrant à F/1.8 mais restera néanmoins plus lumineux que la plupart des zooms transtandards à cette focale là (souvent F/3.5). Ensuite, l’EF-S 24 mm F/2.8 STM possède un système de motorisation ultrasonique permettant une mise au point homogène qui se révèle notamment utile en vidéo. Je fais très peu de vidéo mais comme c’est le premier objectif à motorisation STM que je possède, je me sens tout de même obligé de signaler que la bague de mise au point est très agréable à manipuler et que c’est celui de mes objectifs qui permet les ajustements manuels les plus fluides. C’est un bon point par rapport à mon EF 50 mm F/1.8 II mais c’est un argument qui ne tient plus la route pour ce qui sont passé à l’EF 50 mm F/1.8 STM qui possède lui aussi les mêmes caractéristiques. Le dernier point qui a son importance, c’est que contrairement aux 50 mm F/1.8, cette optique a été conçue spécifiquement pour les capteurs APS-C. Cela veut dire qu’elle n’est pas compatible avec les pleins formats mais qu’en contrepartie, ses performances ont été optimisées pour l’APS-C. Aux dires de DXOmark, cet objectif ferait partie des meilleures optiques APS-C à monter sur votre boîtier Canon pour obtenir une image au top (rien que ça!). Et en ce qui concerne le prix? L’EF-S 24 mm F/2.8 STM est dans le même ordre de prix qu’un EF 50 mm F/1.8.

Il n’y a guère qu’en photo d’architecture que le vignettage et la distorsion seront parfois non souhaitables. (Photo Joris Bertrand)

Il n’y a guère qu’en photo d’architecture que le vignettage et la distorsion seront parfois non souhaitables. (Photo Joris Bertrand)

Retour de terrain…

Je suis très satisfait par ce 24 mm F/2.8. Bien sûr, il est parfois un peu court pour aller se focaliser sur une scène un peu éloignée et déjà trop long pour couvrir un panorama urbain. Cela dit, il reste de ce point de vue là souvent bien moins frustrant qu’un 50 mm car il permet de retranscrire plus fidèlement un angle de champ assez conforme à ce que voit l’œil. Un autre détail qui me paraît très important à mentionner car c’est sans doute celui qui m’a le plus agréablement surpris, c’est son vignettage à pleine ouverture. Il est relativement marqué et pour beaucoup, c’est à considérer comme un point négatif et un motif de non-achat. Moi le premier, je ne rajoute jamais de vignettage sur mes images en post-production car j’ai tendance à trouver le rendu moins intéressant. Mais presque à chaque fois que j’ai examiné les photos que j’ai pu prendre avec cet objectif dans Lightroom, je me suis rendu compte que je préférais quasi-systématiquement le rendu des images sans appliquer le profil de correction de l’objectif. Ce « défaut » contribue à donner une personnalité qu’on pourrait qualifier de subtile et esthétique aux images que cet objectif produit. Sans pouvoir dire pourquoi, j’aime ça et c’est donc aussi celui de mes objectifs qui donne les images les plus typées de part leur vignettage et leur distorsion. Ces défauts étant les plus marqués à pleine ouverture, je crois donc que c’est un objectif que fermerai rarement au delà de F/5.6…

L’ensemble EOS 70D + EF-S 24 mm F/2.8 STM tient même dans le plus petit de mes sacs et permet de ne rien louper des petits bout esthétique de la vie nocturne à Sydney.

L’ensemble EOS 70D + EF-S 24 mm F/2.8 STM tient même dans le plus petit de mes sacs et permet de ne rien louper des petits bout d’esthétique de la vie nocturne à Sydney (Photo Joris Bertrand).

Dans pas mal de situations, l’EF-S 24 mm F/2.8 STM a avantageusement remplacé l’EF 50 mm F/1.8 II. Typiquement, si je ne dois choisir qu’un objectif à emporter avec moi lors d’une petite balade en ville, c’est lui que je prends désormais. Il n’a pas pour autant mis au placard mon EF 50 mm F/1.8 qui garde ma préférence lorsqu’il s’agit de faire du portrait, notamment en faibles conditions de lumière. Par contre ces deux petites focales fixes ont fait bien mal à mon EF-S 15-85 mm F/3.5-5.6 IS USM, certes bien plus polyvalent et toujours très bon en paysage ou quand il me faut un peu de range, mais un peu lourd, encombrant et pas assez ouvert pour le reste. En fait, l’EF-S 24 mm F/2.8 STM rempli parfaitement son rôle de pancake. Il est très bien pour les petits reportages de la vie de tous les jours et mérite vraiment d’être plus connu que ce qu’il l’est à l’heure actuelle pour les possesseurs de capteurs APS-C. Personnellement, je le trouve au final moins « ingrat » qu’un 50 mm F/1.8 et il gagnerait donc certainement à être le premier investissement des débutants en terme de focale fixe… Et même sans parler d’objectif pour débutant ou photographe plus expérimenté, je crois sincèrement que c’est un investissement à envisager pour tous ceux qui trouvent leur boîtier réflex à capteur APS-C trop encombrant dans une configuration « classique ». En ce qui me concerne, je ne regrette pas d’avoir osé…

Souvent en panorama paysager on veut du grand angle… Mais le 24 mm s’avère déjà moins frustrant qu’un 50 mm avec lequel je n’aurais jamais pu saisir cette scène. (Photo Joris Bertrand)

Souvent en panorama paysager, on veut du grand angle… Mais le 24 mm s’avère déjà moins frustrant qu’un 50 mm avec lequel je n’aurais jamais pu saisir cette scène. (Photo Joris Bertrand)

En plus de la petite sélection de photos illustrant cet article, vous pourrez retrouver trois images racontées que j’avais effectué avec l’EF-S 24 mm F/2.8 STM ici pour une photo type « reportage », ici pour avoir une idée de sa profondeur de champ à pleine ouverture, ou encore ici pour entrevoir son aptitude à la macro (car il se conjugue aussi très bien avec une ou plusieurs bague-allonge).

Shooter en toute discrétion l’atmosphère de son bar préféré et commencer à planter le décor d’une de mes prochaines images racontées... (Photo Joris Bertrand)

Shooter en toute discrétion l’atmosphère de son bar préféré et commencer à planter le décor d’une de mes prochaines images racontées… (Photo Joris Bertrand)

Publicités
Par défaut

39 réflexions sur “Premier retour d’expérience sur le Canon EF-S 24 mm F/2.8 STM pancake

  1. RodLud dit :

    Bonjour et bravo pour ce blog. (jolies photos au passage)

    Je suis à la recherche de ma première focale fixe (actuellement sur 18-200 canon monté sur un 600D / APS-C).

    J’explique. Ca serait pour faire des photos des bébés de la famille. Au début, je me suis renseigné pour le 50mm STM (plus fiable que le II apparemment).
    Et puis je suis tombé sur des sites parlant du 24mm en f/2.8 et là je commence à douter.
    A la base c’était pour des portraits et je me suis dit « est-ce qu’un obj pourrait faire portrait et paysage sur un APS-C…

    Est ce que sur un 600D le 50mm STM est mieux que le 24 pour faire ce que je veux?

    Pour le moment je n’ai le budget que pour l’un des deux… snifff

    Par avance, merci

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour et merci d’être passé sur le blog! Si l’utilisation pour du portrait est prépondérante, alors je pense que la focale plus longue du 50 mm, qui en plus ouvre à F/1.8 permettra d’obtenir une profondeur de champ plus courte (synonyme de beau flou d’arrière-plan) qu’avec l’EF-S 24 mm F/2.8 STM. Par contre, la possibilité de cadrer large sera moindre, ce qui pourra s’avérer être un inconvénient en paysage (mais vous avez déjà le 18-200 pour la polyvalence). Il y aussi l’EF 40 mm F/2.8 STM, lui aussi très compact, qui est un petit peu entre les deux (24 F/2.8 et 50 F/1.8). Dans tous les cas, si vous partez sur le 50 mm F/1.8, alors offrez-vous la version STM, mieux finie et optiquement meilleure que la version II, plus ancienne. Moi j’ai peu à peu acquis le 24, le 40 et le 50 (version II) et j’aime beaucoup ces objectifs que j’utilise souvent tous les trois lors d’une même sortie. Vous pouvez allez jeter un coup d’oeil à mes articles sur le 40 et le 50, si vous voulez ;-).

      J'aime

      • RodLud dit :

        J’ai l’impression que le 50mm va être mieux.
        A moins que le 40mm (qui se rapproche un peu plus dun 50 en FF ► 40×1,6=64mm sur APS-C) vienne y mettre son grain de sel….. (je viens de refaire le test sur mon 18-200 à 50mm et c’est vrai que ca fait proche du sujet de la photo… du moins pour tout le corps d’un bébé. Je pense que c’est plus pour fixer le visage…)

        Oui, je passe de « un peu plus de 100 à presque 200€… 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Tout à fait. Par contre je rajouterai qu’il y a un autre point important: l’ouverture maximale plus grande (F/1.8) sur le 50 mm que sur les 24 et 40 mm F/2.8. La profondeur de champ à pleine ouverture sera donc plus courte avec le 50 mm (flou d’arrière-plan plus esthétique) et cet objectif sera aussi plus lumineux pour des photos en intérieur ou en cas de faible luminosité en général.

        J'aime

  2. Boggione dit :

    Merci beaucoup pour ton article qui m’a bien aidé à faire mon choix ! 🙂
    Je souhaite me prendre le modèle 100D (passer de celui-ci a mon ancêtre 350D ça va pas faire de mal haha) et je voulais savoir si je pouvais avoir un même rendu du pancake au niveau qualité que si j’avais le 650D ?
    Bonne continuation, et merci encore pour cette agréable partage de ton expérience !

    Aimé par 1 personne

  3. Vince dit :

    Salut !

    Très complet comme article et super intéressant les commentaires 🙂

    J’aurai voulu t’exposer ma problématique même si je pense être quasi-convaincu par l’achat d’un pancake 24mm.

    Je pars dans 1 mois, au Nicaragua, j’ai pas trop envie de me charger en objectif : J’ai les deux du kit vendu avec mon 650D (18-55mm et 50-200mm de chez Canon).
    et un 50mm 1.8.

    Je pensais prendre le 50 et acheter un 24mm pour les paysages, rues… tout ce qu’on peut se voir en voyageant.

    Que penses tu de ce choix ? J’étais prêt a mettre 300-350€ mais je me dis que celui ci peut très bien correspondre à mes besoins pour moins chère 🙂 ?

    Merci à toi

    Aimé par 1 personne

    • Effectivement, ca me paraît être un bon choix. Avec le budget initialement prévu, tu peux même presque te rajouter un EF-S 10-18 mm F/4.5-5.6 IS STM pour descendre plus bas en grand angle sans faire double emploi avec l’objectif du kit. En tout cas bon voyage, je pense que tu vas avoir de bonnes opportunités photographiques ;-).

      J'aime

      • Vince dit :

        Merci Joris pour ta réponse 🙂

        (J’attendais une notification par email) ^^

        Super, je vais regarder aussi du côté du 10-18mm…

        J’avais peur (et ce en lisant l’article) aussi de moins utiliser mon 50mm qui est celui par défaut sur mon boitier. Mais je me dis que le 50mm sera principalement pour les portait des gens rencontrés, de nous… et le 24mm pour le « reste ».

        Je pense revendre à l’occasion les objectifs fournis dans le kit (18-55 et 50-200), je m’en sert trop peu et j’aime bien les focales fixes 🙂 Même si je suis totallement débutant 🙂

        Un graaand merci à toi pour tes articles et tes conseils..
        D’ailleurs, ton article/test sur les photos voies lactées ma donné envie de tester … mais faut que je vois mon budget a la hausse ^^

        GRAND GRAND MERCI 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Pas de soucis! Ca fait toujours plaisir de voir les gens laisser un petit commentaire sympa quand mes articles leur sont utiles. Une chose est sûre, le 24 mm et le 50 mm ne feront pas double-emploi, sois tranquille là-dessus.

        J'aime

  4. Brice dit :

    Bonjour à toi!

    Je suis tombé sur ton blog en faisant quelques recherches pour la future acquisition d’une nouvelle focale fixe. Je dois dire que je suis comme un fou en recherchant le 24 mm ef-s. JE LE VEUX! D’autant plus que je suis actuellement à Venise avec ma compagne et les opportunités de photos de nuits sont très nombreuses. Le problème c’est que j’ai oublié mon trépied comme un idiot!! Heureusement, j’ai moi aussi dans mon sac un ef 50 mm 1.8 II. Bon avec une focale pareille montée sur un capteur APS-C je dois me contenter de faire des portraits…
    Je dois dire que je suis un peu vert car je viens de m’apercevoir qu’une nouvelle version du 50 mm venait de sortir : fini le plastique, MAP fiable, prix à peine plus cher. Je ne sais pas quand celle-ci est sortie mais un peu dégouté d’être passé à côté.

    Enfin bref un grand merci à toi car je n’ai désormais plus aucun doute sur mon futur achat. Et merci pour l’inspiration que ton blog nous offre.

    Aimé par 1 personne

  5. Salut,
    J’utilise cet objectif depuis un peu plus d’un an maintenant. Je fais beaucoup de photos de rue que j’utilise ensuite pour illustrer mon blog.
    Avec le temps jene sais pas si c’est l’objectif qui a bougé ou mon œil qui devient plus exigent mais je trouve que son piqué n’est pas toujours très bon. En général j’ouvre vers 3.5.
    J’aimerai avoir ton opinion. Merci d’avance.. (j’ai un petit 600 d)

    Et félicitations pour ton blog

    Aimé par 1 personne

  6. Amélie dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article. J’avais un 50 mm F/1.8 que j’appréciai beaucoup mais il a fait une rencontre avec le trottoir qu’il n’a pas apprécié ^^. Je voulais repartir sur le même mais j’ai découvert ce 24mm F/2.8…. et j’hésite du coup . J’hésite parce qu’il m’arrive de faire des photos de concerts. Est ce qu’il est suffisamment lumineux ?

    Aimé par 1 personne

    • Salut Amélie. Merci à toi d’être passée. Si tu cherches vraiment à « remplacer » ton 50 mm F/1.8, alors tu devrais aussi regarder l’EF 40 mm F/2.8 STM qui sera plus proche en terme de cadrage. Le 24 mm comme le 40 mm sont, c’est sûr, un peu moins lumineux mais devraient encore te permettre de faire de la photo de concert (moi je les utilise beaucoup même en faible conditions de luminosité). Je possède aussi le 40 mm et tu pourras retrouver un article dessus sur ce blog si tu veux. Sinon, pourquoi ne pas tout simplement racheter un 50 mm F/1.8 de dernière génération pour être sûre de n’avoir aucune mauvaise surprise? En terme de prix tous ces objectifs sont dans la même fourchette et en terme de qualité, ce sont de bonnes focales fixes.

      J'aime

  7. Anaelle dit :

    Bonjour,
    Je suis tombée sur votre article en cherchant des informations sur les différentes focales fixes. Je possède un Canon 600D équipé d’un objectif EF-S 18-135mm, et je souhaiterais donc acquérir un nouvel objectif qui me permettrait de shooter différemment tout en m’apprenant de nouvelles choses. On m’a conseillé une focale fixe pour faire de jolis portraits, cependant je suis un peu perdue par les différents objectifs. J’aime faire des portraits, mais je fais aussi beaucoup de photos de rue ou de paysages. Je travaille surtout en manuel pour comprendre comment fonctionne mon boitier, l’objectif… Que me conseilleriez-vous comme focale fixe complémentaire à l’objectif que je possède déjà ? Merci d’avance

    J'aime

  8. Anonyme dit :

    Bonjour,

    très instructif!! mais j’ai du mal a repondre a une question qui me tracasse!

    J’hésite entre un 18-55 is stm (celui en kit) et un 24mm pancake pour etre monté sur un 100D..

    Je prend essentiellement des photos ( tableaux, sculptures dans les musées) et le 24mm pourrait être avantageux avec le 100D niveau taille.

    Qu’en penses tu?

    Cordialement

    Aimé par 1 personne

    • Merci! Le 24 mm monté sur un EOS 100D serait un must en matière de compacité pour du réflex. Je ne pense pas qu’une focale fixe de 24 mm soit un handicap pour le genre de photo que tu décris si tu as la possibilité d’avance/reculer et tourner autour des sujets: le 24 mm cadre déjà assez large pour ne pas être trop pris au dépourvu devant la plupart des tableaux ou des sculptures dans les musées. Les légers défauts optiques de cet objectif se corrigent très bien en sachant que sa qualité globale est très bonne (et d’après les tests, meilleure que celle du 18-55). Bref, je ne vois aucune contrindication à utiliser cet ensemble quand la compacité est de rigueur.

      J'aime

  9. Lauriane dit :

    Bonjour, j’aimerais acheter une focale fixe pour mon 70d. Seulement je ne sais pas trop quoi prendre pour un budget d’environ 100 € sachant que c’est pour faire de la photo de rue et du paysage. Plusieurs tests font l’éloge du 40 mm mais je crains qu’il ne soit trop long pour mon usage. J’ai lu des commentaires qui disaient que le 24 mm équivalent 38mm pour un plein format avait un angle de champ plus conforme au regard humain. Pouvez-vous me conseiller ? Merci d’avance

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Lauriane. Il y a quelques temps, je t’aurais conseillé un 50 mm F/1.8. Mais comme je le suggère dans cet article, j’aurais désormais tendance à conseiller l’EF-S 24 mm F/2.8. C’est d’autant plus vrai pour une utilisation qui fait la part belle au paysage et à la photo de rue. Le 40 mm cadre un peu serré pour du paysage en général et le 24 comme le 40 sont très bons d’un point de vue optique. Je te conseillerais le 40 me si tu faisais davantage de portait et moins de paysage (même si le 24 va aussi très bien en portrait, notamment en milieu confiné comme les soirées entre amis en intérieur). Merci d’être passée et n’hésites pas si tu as d’autres questions plus spécifiques.

      J'aime

  10. Pingback: Canon EF 40 mm F/2.8 STM vs. EF-S 24 mm F/2.8 STM: un pancake peut en cacher un autre… | La Nature Des Images

  11. Merci pour cet intéressant avis concernant cet EFS 24mm que j’envisage d’acquérir.
    J’ai, pour ma part le Sigma 17-50@2.8 mais je le trouve trop encombrant (poids et volume) et pas très précis dans les mises au point. Le nombre de déchets est largement supérieur à tous les objectif canon que j’ai eu (18-55 du kit, 50@1.8 et 28@1.8). je trouve que les images sont plus molles et moins précises.
    Quant on a goutté à la focale fixe, il est difficile de revenir au zoom …
    Pour ma part, la versatilité du zoom ne compense pas le piqué et l’ouverture d’une focale fixe. Particulièrement avec 2 pancakes : le 24@2.8 et le 40@2.8.

    Aimé par 1 personne

    • Salut Nicolas. Merci d’être passé. Pour ma part j’ai l’EF-S 15-85 qui est déjà pas mal encombrant. Étonnant ce que tu rapportes sur la mise au point du 17-50 F/2.8. En tout cas même avec le recul je suis toujours aussi satisfait de mon EF-S 24 mm F/2.8 STM. En plus, je viens de récupérer un EF 40 mm F/2.8 STM. J’en ferai un test sur le blog d’ici quelque jours mais je peux déjà dire que ces deux petits pancake font vraiment la paire!

      J'aime

      • Baptiste Calliari dit :

        Bonjour,
        Ayant personnellement un 100D et un 40mm/f2.8, un 10-18mm ainsi que l’objectif du kit. Je fais surtout du paysage, j’utilise surtout le pancake en grimpe ou alpinisme, ou l’encombrement est a limiter.
        Je me pose la question du 24mm/f2.8, si je suis tres content du 40mm, il est un peu trop etroit la plupart du temps (mais qui est interessant en portrait ou paysage eloigne).
        Merci donc pour cette revue du 24mm, j’attends donc avec impatience votre avis sur le 40mm.
        Au plaisir de vous lire !

        Aimé par 1 personne

      • Bonjour. Oui typiquement quand je dois partir léger en randonnée j’ai tendance à systématiquement privilégier le 24 mm qui est plus polyvalent que le 40 mm pour cet usage (paysage) et qui bénéficie aussi d’un rapport de grandissement maximal supérieur ce qui est pas mal pour immortaliser une fleur ou une petite bestiole sur le bord du sentier ;-). Le 40 mm (que je possède également) prend plutôt le relais en milieu urbain ou en portrait.

        J'aime

  12. Merci Joris, très intéressant. J’ai déjà le 50@1.4 sur mon 40D mais en intérieur c’est vraiment trop long. Et je n’ai pas d’autre objectif ! Je te confirme que je n’utilise *jamais* l’ouverture 1.4, ni même 1.8. Au max j’ouvre à 2.2. J’ai récemment acheté un 10-22 d’occasion pour faire des photos type « petite annonce immobilière » http://vesinet4p.piwigo.com mais cet objectif est très loin des qualités optique du 50@1.4. J’espère que le 24 « pancake » aura les mêmes qualités (vitesse, couleurs) que mon 50 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire Pierrick. Effectivement dans ton cas un 24 mm F/2.8 sera probablement une solution plus optimale pour le 40D compte-tenu de ta pratique. Avec un profil de correction et une ouverture intermédiaire, l’EF-S 24 F/2.8 STM donnera un rendu de qualité et fidèle à la réalité.

      J'aime

      • On va dire que mon utilisation, c’est 80% de « fêtes de famille » (anniversaires, sorties). Le 17-55@2.8 m’intéresse bien, mais c’est vraiment cher. Il y a aussi le Sigma 17-50@2.8 qui a bonne réputation, surtout à 350€ !

        Aimé par 1 personne

      • Oui, en ce qui me concerne, le 24 mm pancake vient aussi en complément de mon zoom: EF-S 15-85 F/3.5-5.6 IS USM moins lumineux et plus lourd et encombrant. Dans l’idéal je pense effectivement que cette petite focale fixe n’est pas assez polyvalente pour remplacer un zoom transtandard 100% du temps.

        J'aime

      • Merci pour ce petit retour d’expérience plg. Autant je ne sais pas trop ce qu’il en est du rendu des couleurs, autant je veux bien croire que le bokeh est moins prononcé que sur le 50 mm F/1.4. Je note déjà une différence importante avec le 50 mm F/1.8, et même avec le 40 mm F/2.8 que je possède.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s