Le Kookaburra se déleste… (Photo Joris Bertrand)

Le Kookaburra se déleste… (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

Ceux qui me suivent sur Facebook sont déjà familiers avec ce sympathique oiseau qu’est le martin-chasseur géant, autrement appelé de manière beaucoup plus pittoresque Laughing Kookaburra (ou Kookaburra rieur) en Australie (Dacelo novaeguineae), pays dont il est originaire. Pour la petite histoire, et au risque de me répéter, c’est le plus gros des martins-pêcheurs du monde… Si je l’ai choisi aujourd’hui pour illustrer cette image racontée, c’est avant tout parce que c’est un oiseau peu farouche, plutôt stoïque de nature, deux qualités qui le rendent fondamentalement attachant. En dépit de son bec assez impressionnant, avouez qu’il a quand même des airs de grosse peluche. Pour finir, il a un cri absolument unique que je vous invite à aller découvrir via une recherche sur Internet, parce que c’est un de ses seuls attributs que je ne pourrai jamais retranscrire en photo… C’est donc un animal relativement facile à photographier dans son milieu naturel et pour réaliser ce cliché, je n’ai pas hésité à aller jusqu’à m’approcher jusque sous la branche où était perché la bête à plumes. Mais heureusement que je n’ai pas été plus loin, car visiblement un peu intimidé par le téléobjectif, le kookaburra a décidé de se « délester ». Par le plus grand des hasards, j’ai immortalisé cette scène sur ce cliché. Un temps de pose ultra-rapide n’a même pas été indispensable : 1/500 s à pleine ouverture (F/4) et à une sensibilité de 1250 ISO. A cette distance et avec cette optique ouverte à fond, la profondeur de champ est si courte que l’animal n’est pas en intégralité dans la zone de netteté. Certains pourront le regretter alors que d’autres trouveront sans doute que ça permet de mieux se focaliser sur « le cœur de l’action »… Voilà donc au final une image qui certes ne casse pas des briques, mais m’a paru assez rigolote pour célébrer, avec un brin d’autodérision, la 50ième image racontée publiée sur la Nature Des Images! A ce propos, n’hésitez donc pas à aller découvrir ou redécouvrir les autres photos de cette rubrique (en cliquant ici)…

En post-production

Il n y a pas eu de gros traitement à faire sur cette photo. Elle a été réalisée en bonnes conditions de lumière et était naturellement assez bien contrastée. Je l’ai juste un peu recadré pour resserrer au maximum l’action autour de l’animal et donner un petit sentiment… Oppressant? Même si c’est un bien grand mot… Dans DPP, j’ai réglé la balance des blancs sur « Lumière du jour », procédé à un ajustement automatique du gamma, passé la saturation à +1 et la force du masque de flou à +5, et voilà! 

Publicités
Des images racontées...

« Larguez les bombes! »

Image

9 réflexions sur “« Larguez les bombes! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s