Au rapport 2:1! (Photo Joris Bertrand)

Au rapport 2:1! (Photo Joris Bertrand)

Cette semaine, je vous raconte une image qui n’a pas grand chose d’esthétique. Mais si je tiens à vous la raconter quand même, c’est parce qu’elle correspond à une prise de vue dans laquelle j’ai poussé mon équipement jusque dans ses derniers retranchements. J’ai voulu vérifier expérimentalement quel était le rapport de grandissement maximal que je pouvais atteindre avec mon matériel. Dans mon cas, j’avais monté sur mon Canon EOS 70D, mon EF 100 mm F/2.8 Macro USM et entre les deux, j’avais interposé mes trois bagues-allonges Kenko de 12 + 20 + 36 mm. J’ai ensuite cadré ma règle et un peu tâtonné pour trouver la distance minimale de mise au point du dispositif. On fait de la macro, la lumière devient un facteur très limitant et en dépit d’un diaphragme ouvert à fond (F/2.8), j’ai du booster la sensibilité à son maximum (Mode Hi: 25600 ISO) pour pouvoir avoir un temps de pose convenable d’1/80 s afin de travailler à main levée. Vous pourrez aussi remarquer à quel point l’étendue de la zone de netteté est faible (une fraction de millimètre).

Sur cette image, un centimètre occupe pratiquement la largeur entière de la photo. En sachant que le capteur APS-C (Canon) de l’EOS 70D a une largeur de 2,25 cm, un simple produit en croix permet de vérifier que l’objet photographié a une taille de l’ordre de deux fois sa taille réelle, et que le rapport final est donc d’environ de 2:1.

Publicités
Des images racontées...

« Un centimètre qui en fait deux… »

Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s