Opinions

Les agences photos: retour d’expérience personnel…

Petite mise en contexte…

Je suis d’un tempérament prudent, du genre à prendre du temps afin de peser le pour et le contre avant de me lancer. Mon activité de photographe ne déroge pas à la règle et j’ai d’ailleurs l’impression que ce tempérament est trahi par nombre de petits détails tout au long de mon flux de travail. Par exemple, cela va de pair avec un petit côté réservé qui fait que je n’arrive toujours pas à pousser l’audace jusqu’à photographier des gens qui me sont inconnus alors que c’est un exercice auquel se livrent beaucoup de photographes, même amateurs. J’ai aussi un petit côté perfectionniste que j’ai déjà évoqué à quelques reprises et qui fait que je déclenche relativement peu quand je suis en situation. Je ne partage qu’une petite partie de ces clichés. Un léger manque de confiance en moi fait aussi qu’il m’a fallu bien du temps avant de me décider à montrer mes images à tout le monde. Au final, j’ai tout de même fini par le faire puisque je vais jusqu’à tenir un blog… Ces quelques lignes ne dénotent rien d’extraordinaire et je suis d’ailleurs sûr que beaucoup de photographes qui me lisent pourront très probablement se retrouver dans mon analyse. En fait, là où je voulais en venir avec ce petit paragraphe introductif, c’est au fait que cela faisait quelques temps déjà que j’avais envie de voir si je ne pouvais pas essayer de faire un petit quelque chose en plus pour voir mon travail de photographe plus largement diffusé. Tout naturellement, j’ai pensé que les agences photo pourraient me permettre d’aller plus loin. J’ai donc pris mon courage à deux mains, et je me suis lancé.

Premiers retours…

En soumettant un portfolio à la première des deux agences avec lesquelles j’avais décidé de tenter ma chance, je savais d’entrée de jeu que je plaçais la barre très haut. En effet, cette agence est très réputée au point que c’est à ma connaissance la plus réputée si on se restreint à la photo de nature au sens large. Beaucoup des photographes que j’admire travaillent avec celle-ci et j’étais donc tout à fait conscient que mon travail n’égalait pas le leur, aussi bien en qualité qu’en quantité. J’ai quand même soumis une sélection personnelle de photos et j’ai reçu deux réponses différentes en l’espace de quelques jours. Ce qui est curieux, c’est que ces deux retours émanaient de la même personne mais au bout du compte, cela ne changeait pas grand chose car elles étaient toutes les deux négatives:

« Bonjour, Merci pour votre envoi d’images; les sujets traités sont intéressants, mais nous travaillons déjà avec de nombreux photographes qui nous fournissent des photographies relativement proches des vôtres et nous ne souhaitons pas diversifier nos sources sur ces thèmes. Je regrette de ne pouvoir donner pour l’instant une suite favorable à votre proposition. Cordialement. (…) »

et quatre jours plus tard:

« Bonjour, Merci pour votre envoi d’images. Votre travail est intéressant, mais il me semble que sa qualité générale est encore un peu insuffisante pour en envisager une utilisation professionnelle dans notre agence. Je regrette de ne pouvoir donner une suite favorable à votre proposition. Cordialement, (…) »

Bien sûr, ces deux retours étaient pleins de diplomatie mais ils témoignaient dans le même temps d’un indiscutable professionnalisme de la part de l’agence en question qui a eu le mérite de respecter les délais annoncés et surtout, d’avoir la politesse de fournir une réponse, même négative. J’ai même trouvé ça suffisamment encourageant pour avoir envie de proposer mon travail à une deuxième agence dans la foulée.

Cette deuxième agence est un peu moins réputée que la première. Son site Internet est aussi beaucoup moins attrayant et je dois dire que je le trouve même esthétiquement un peu moyen pour un site d’agence photo… Cela étant dit, j’aimais bien l’idée de pouvoir travailler avec une structure peut-être plus à taille humaine. Je partais également plus confiant car en toute honnêteté, je croyais aussi que la qualité de mon travail de photographe était tout à fait à la hauteur des exigences de l’agence. Autant pour la première, la qualité était assez impressionnante, autant pour la seconde, je pouvais constater un manque flagrant d’homogénéité entre photographes et au sein même des portfolios des différentes artistes.

J’ai donc tenté ma chance en respectant une fois de plus scrupuleusement le cahier des charges (que vous pourrez trouver sur le site Internet de chaque agence). Après une semaine, on me demande une deuxième sélection de photos! Fort de ce premier retour encourageant, je m’exécute mais en dépit d’un mail accusant réception de mon envoi, je n’obtiens aucune réponse par la suite. Plus d’un mois passe et je me permets de relancer poliment en demandant où en est ma candidature. En retour, je n’obtiens qu’un laconique:

« bonjour, oui, nous ne pensons pas réussir à commercialiser vos photos. »

A l’heure du bilan…

Passé la déception couplée à ce que je ressens comme un manque de professionnalisme, cette « petite claque » m’aura avant tout permis de réaliser que malgré ma démarche, je n’avais en réalité pas vraiment envie de « commercialiser » mes photos. Bien sûr, j’aurais été honoré de voir leur utilisation rémunérée de même que j’aurais été comblé de les voir distribuées sur différents supports. Une agence photo est sans doute une vitrine de premier choix pour tout photographe et le fait de ne serait-ce qu’arrondir ses fins de mois avec ses photos peut au moins justifier certaines dépenses matérielles ou différents frais inhérents à leur réalisation. D’un autre côté, cette expérience m’a aussi permis de me rappeler qu’en tant que photographe amateur, j’ai le privilège de ne pas avoir à vivre de la photo. C’est donc un passe-temps (certes dévorant). A chaque fois que je déclenche, je tiens à continuer à le faire pour moi avant de penser que je suis en train de le faire à la demande de quelqu’un d’autre. Au final, cette petite déconvenue m’aura donc donné envie de continuer à m’améliorer en tant que photographe tout en restant le principal acteur de la diffusion de mon travail (comme ça a toujours été le cas jusqu’alors). Bien sûr, le développement de mon activité se fera sans doute moins vite et ira probablement moins loin, mais je le ferai à mon rythme et sans pression particulière.

Continuer à avancer…

A court terme, j’envisage d’enfin développer un site Internet digne de ce nom en guise de vitrine personnelle. Tout le reste (sollicitation de la presse papier, alimentation de banques d’images en ligne ou participation à des concours) se fera au fur et à mesure, en fonction du temps et de l’énergie que j’ai à accorder à ces différentes tâches. Et puis s’il est bien un des aspects de mon travail de photographe qui connait déjà un succès, certes tout à fait relatif, mais toujours grandissant, c’est bien mon blog, la Nature des Images, que vous êtes en train de lire. A ce propos, je crois pouvoir dire que la clé pour rester motivé et garder à la fois son envie de bien faire et sa cadence de publication, c’est justement de faire quelque chose qui nous plaise à nous en pouvant espérer que se faisant, ça plaira à d’autres. Ainsi, sur Internet peut-être encore plus que partout ailleurs, j’ai l’impression que créer du contenu pour faire du trafic avant de chercher à se faire plaisir est quelque chose qui peu certes fonctionner, mais rarement sur le long terme… Je vais donc appliquer la même philosophie à la photo d’une manière plus générale. Lors du prochain article du samedi, la Nature des Images fêtera pile poil ses deux ans d’existence. Ca sera comme l’an passé, l’occasion d’un petit bilan et d’imaginer les projets futurs.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s