Autour de l'image

Géolocalisation de ses photos: partage de bons plans glanés sur le web…

Il peut être plaisant, voire carrément utile d’être en mesure de géolocaliser ses photos, ne serait-ce que pour pouvoir se remémorer l’endroit où elles ont été prises. Même si votre appareil photo ne possède pas de GPS embarqué, il est toujours possible de s’éviter la fastidieuse besogne consistant à extraire soi-même les coordonnées géographiques des lieux de prise de vue à partir d’une interface telle que Google Maps (ou à défaut d’une simple carte papier). Ca faisait quelques temps déjà que j’avais envie de consacrer un article à la géolocalisation des photos, car c’est quelque chose que j’emploie assez souvent pour me souvenir de l’emplacement de certains paysages et, en tant que photographe naturaliste, pour garder une trace (ailleurs que dans ma seule mémoire) d’une observation animalière ou botanique d’intérêt. La semaine dernière, j’ai regardé une vidéo sur Youtube qui m’a indiqué qu’Adobe Lightroom était en mesure d’exploiter les fichiers traces des GPS (.gpx) pour géolocaliser les photos (en croisant coordonnées géographiques et heure de prise de vue). J’ai trouvé ça excellent et ça a été l’élément déclencheur qui m’a poussé à enfin rédiger ce petit post.

Quand on est dans l’optique de géolocaliser ses photos, il existe plusieurs cas de figures possibles.

L’appareil photo est déjà équipé d’un GPS

Il se peut tout d’abord que votre appareil photo soit muni d’un GPS intégré. C’est désormais le cas sur de plus en plus de compacts et à titre personnel, j’ai déjà pu expérimenter ça avec satisfaction avec mon petit compact shockproof & waterproof : un Canon Powershot D30 qui est d’ailleurs plus performant pour ses fonctionnalités GPS que pour son côté étanche… Si vous voulez en savoir plus sur mes mésaventures avec cet appareil, référez vous à l’article que j’avais rédigé à ce sujet. Les boîtiers réflex sont un peu plus à la traîne là-dessus car peu d’entre eux sont équipés d’un GPS, au moins en entrée (et même en milieu) de gamme. Bien sûr, il y a moyen de rajouter un module GPS qui se fixe sur la griffe porte-flash. Le problème c’est que les modèles de marques (ex. Canon GP-E2, Nikon GP-1) sont relativement chers et que les alternatives plus abordables demandent de faire quelques concessions qui peuvent s’avérer rédhibitoires. Il y a quelques temps, Tom Migot a proposé le test d’un modèle qui était relativement bon marché sans être inefficace pour autant (le Marrex MX-G10M II). Mais m’imaginer sur le terrain avec un fil entre le module GPS et le boîtier me suffit à trouver la solution inenvisageable.

Utiliser le GPS de son Smartphone pour géolocaliser vos photos via un application dédiée

Vous pouvez aussi utiliser le GPS intégré de votre Smartphone couplé à une application dédiée (comme gps4cam, que j’utilise de temps en temps) afin d’associer a posteriori les heures de prise de vue contenues dans les métadonnées de vos fichiers images à la position GPS enregistrée par le Smartphone à ce moment là (il faut bien veiller à ce que les deux appareils soient réglés sur la même heure!). Ca fonctionne bien et si vous voulez en savoir un petit peu plus, je vous invite à aller regarder cette vidéo de Blaise Fiedler de fotoloco. En ce qui me concerne, j’ai depuis plus récemment tendance à reléguer cette solution au placard pour la simple et bonne raison que mon Smartphone se fait vieux et que par conséquent, sa batterie a bien du mal à tenir tout le long d’une sortie photo de plusieurs heures…

Exploiter les fichiers trace (.gpx) de n’importe quel GPS avec Adobe Lightroom

Ma trouvaille de la semaine, c’est d’utiliser le GPS intégré d’un autre appareil et faire grosso modo la même opération que celle évoquée ci-dessus à l’aide d’Adobe Lightroom. Je ne pensais pas que c’était possible et j’en profite donc pour remercier Jeppesen et, une fois de plus, la bande des joyeux drilles de fotoloco pour le tuyau et leur vidéo. En fait, via son onglet carte, Lightroom vous permet de télécharger un fichier trace (.gpx) de façon à associer vos données de géolocalisation à l’heure de prise de vue de vos clichés. Vous pouvez donc utiliser cette fonctionnalité avec n’importe quel appareil pourvu de fonctionnalités GPS qui vous permette d’exporter une trace (Smartphone, montre GPS ou encore GPS intégré de voiture).

J’ai donc essayé de géolocaliser une série de photos prise à l’occasion d’une récente balade (pour laquelle j’avais activé le GPS de ma montre).

1) On récupère le fichier .gpx de la balade et on le stocke sur le disque dur.

2) On s’assure que l’heure de son appareil photo est bien synchronisée avec l’heure de son GPS…

3) Dans le module « Cartes » de Lightroom, on « charge le relevé d’itinéraire » et on patiente quelques secondes.

4) On effectue le « Balisage automatique des 67 (dans mon cas) photos sélectionnées ».

Le résultat, vous l’avez en image ci-dessous…

Géolocaliser ses photos dans Lightroom  à partir d’un fichier trace de GPS (.gpx)

Géolocaliser ses photos dans Lightroom à partir d’un fichier trace de GPS (.gpx)

L’avantage avec cette méthode c’est que pour peu que vous ayez une trace GPS (et Lightroom), vous pourrez géolocaliser toutes vos photos sans nécessairement devoir alourdir votre boîtier sur le terrain (et alléger votre portefeuille). Les randonneurs apprécieront certainement le tuyau car en plus de conserver la trace de leur balade qu’ils pourront par exemple rentrer dans Google Earth, ils auront en plus la localisation précise de l’emplacement des prises de vue. En préparant cet article, j’ai été à nouveau faire un petit tout sur Internet et je me suis rendu compte que Tom Migot avait déjà traité de tout ça dans une vidéo que j’avais raté, en 1) proposant un test du module GPS Canon GP-E2, 2) en évoquant des solutions alternatives pour géolocaliser ses photos à l’aide de son Smartphone (et une autre appli gps4cam) et 3) en présentant la possibilité d’utiliser aussi bien Adobe Lightroom qu’un logiciel maison de chez Canon: Map Utility, que je ne connaissais pas. Je vous renvoie donc sur l’article de blog et la vidéo en question et remercie donc tout ce petit monde pour les bons plans.

Publicités
Par défaut

6 réflexions sur “Géolocalisation de ses photos: partage de bons plans glanés sur le web…

  1. Sylvain dit :

    « Quand on est dans l’optique de géolocaliser ses photos,… »
    Pas mal pour un blog sur la photo : )
    Tu voulais peut-être éviter « Quand on a l’objectif de géolocaliser… » Çà faisait un peut « trop » je n’arrive pas à me sortir du vocabulaire matériel photo.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s