75-joris-bertrand-lausanne-a-lheure-bleue

Lausanne, à l’heure bleue (Photo Joris Bertrand)

Je passe par cet endroit en allant et en revenant du travail et j’y ai, depuis la première fois, trouvé la perspective intéressante d’un point de vue photographique. Il y a cette vue plongeante sur le lac Léman, dans ce quartier paisible de Lausanne, un peu hors du temps. Dimanche soir, j’ai décidé de m’y rendre pour l’heure bleue, en sachant que ce jour là, le soleil se couchait à 16h46. Cette image a été prise environ trois quarts d’heure plus tard (comme indiqué sur l’horloge de l’église). Pour la réalisation de cette photo, j’ai équipé mon EOS 70D de mon plus grand angle: le Tokina 11-16 mm F/2.8 et j’ai installé le tout sur trépied. J’ai ensuite essayé pas mal de choses: des poses (très) longues en fermant fort le diaphragme et des poses plus courtes en ouvrant davantage. Au final c’est une vitesse d’obturation de 2 s qui m’a permis de réaliser l’image que j’ai décidé de partager. Pour ajuster le cadrage, je me suis mis à 13 mm, j’ai ouvert à fond (F/2.8) en gardant la sensibilité à sa valeur minimale (100 ISO), le tout en mode manuel. Cette combinaison de paramètres m’a paru être la plus judicieuse car elle permettait à la fois de bien imprimer sur le capteur toutes les teintes lumineuses de la scène: la lumière orangée des lampadaires et la lueur bleutée du ciel, à l’heure où commence à poindre les étoiles. Dans le même temps, les deux secondes de pose laissaient encore la possibilité de “saisir » ce couple de passants. Je remercie ces deux inconnus car la composition me paraissait un peu vide avant qu’ils ne me dépassent et ne descendent lentement les marches… J’ai alors sauté sur l’occasion pour “figer” les amoureux au moment où ils comblaient au mieux cet espace.

Au final, j’ai rapporté une image que je ne m’attendais pas du tout à réaliser ce soir là. Comme je l’ai suggéré ci-dessus, je me voyais davantage composer avec des temps de pose bien plus longs pour mieux jouer sur le filé des phares des voitures, du trolley-bus, ou du train et des bateaux, encore plus bas. Une chose est sûre, cet endroit me plaît. Nul doute donc que vous le verrez à nouveau sous d’autres visages dans les images racontées de la Nature Des Images…

Publicités
Des images racontées...

« Ombres fuyantes de l’heure bleue… »

Image

14 réflexions sur “« Ombres fuyantes de l’heure bleue… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s