Vie du blog

Édito 2017

Bonjour, et avant qu’il ne soit trop tard, BONNE ANNÉE 2017!

A défaut d’avoir une photo de ma soirée de réveillon à partager (comme le veut la tradition), je partage ma première photo prise en 2017 (Photo Joris Bertrand).

A défaut d’avoir une photo de ma soirée de réveillon à partager (comme le veut la tradition), je partage ma première photo prise en 2017 (Photo Joris Bertrand).

Contrairement aux années précédentes (2015 et 2014), les petits lutins statisticiens de WordPress ont un peu chômé en cette fin 2016. Je me charge donc moi-même de vous proposer un petit bilan statistique du blog. En 2016, la Nature des Images, ça aura été presque 15000 visites uniques pour près de 27 000 vues. C’est environ deux fois plus qu’en 2015 et encore bien plus qu’en 2014. Cette année encore, vous êtes majoritairement venus de France métropolitaine, mais La Réunion figure aussi en bonne place dans le top 10. On compte également toujours pas mal de visites en provenance de pays au moins partiellement francophones dans ce classement: la Belgique, la Suisse, le Canada, le Maroc ou encore l’Algérie. Depuis la création du blog, on a désormais franchi les 24000 visites uniques (pour 44000 vues). Encore une fois, MERCI À VOUS TOUS car ces chiffres qui continuent de grandir ne font que booster davantage la motivation qui me pousse à continuer de partager ma passion en public.

Que peut-on s’attendre à voir de plus sur la Nature des Images en 2017? Je ne vous cache pas que le programme est encore un peu flou. Une chose st sûre, j’ai posé mon paquetage sur les rives du lac Léman pour un petit bout de temps et il devrait donc y avoir bien plus de paysages alpins en 2017 sur le blog qu’auparavant. Cela étant dit, l’année sera également agrémentée de quelques escapades tropicales, comme c’était le cas lors des saisons précédentes. Je travaille maintenant sur les poissons-clowns et il est prévu d’aller leur rendre visite dans leur milieu naturel. En ce qui concerne le matériel à tester, je n’ai pas grand chose de concret car aucun investissement de programmé dans l’immédiat. En attendant, je vous ferai déjà un retour d’expérience sur un des cadeaux que j’ai reçu pour Noël: un adaptateur universel (de marque Novograde et dont je vous avez déjà parlé) pour faire de la digiscopie. Cet adaptateur permet de coupler ma longue-vue à mon boîtier réflex. De ce que j’ai pu retirer des premiers tests: ça fait le boulot, sans être bluffant pour autant. Les images produites sont nettes mais manquent un petit peu de contrastes et sont assez sujettes à l’aberration chromatique. Pourtant, ma longue-vue (une Kite SP 80 ED) est pourvue de verres traités mais les conditions de lumière lors de mes premières sorties étaient loin d’être optimales… A priori ce dispositif contentera donc davantage l’ornithologue que le photographe, mais ne serait-ce que pour le grossissement qu’il procure, on ne sait jamais car j’ai du coup un “téléobjectif » à la focale impressionnante!

Un exemple d’adaptateur universel Novograde: ici, celui pour réflex.

Un exemple d’adaptateur universel Novograde: ici, celui pour réflex.

Pour le reste, je guette toujours la sortie d’un super télézoom qui pourrait me faire craquer en animalier et le petit fish eye de chez Samyang continue de me faire les yeux doux, d’autant que son prix continue baisse… En revanche, on attendra probablement plus tard pour changer le boîtier car mon Canon EOS 70D me donne toujours entière satisfaction. Je ne suis toujours pas non plus décidé à craquer pour un 150-600 car je continue à trouver ce range un peu too much. Peut-être que pour en avoir le coeur net, je ferais mieux de louer le matériel avant de l’acheter, et par la même occasion, partager avec vous mes premières impressions.

Pour résumer, vous voyez donc qu’il y a potentiellement toujours plus d’idées que de semaines dans l’année, et c’est tant mieux! Merci encore et bienvenue dans la Nature des Images, version 2017!

Par défaut
Vie du blog

La Nature des Images souffle sa deuxième bougie!

Il y a deux ans jour pour jour qu’un typhon permettait à la Nature des Images d’accoucher de son premier post. Raconté de la sorte, ça peut paraître un peu romancé mais c’est 100% véridique et si vous n’êtes ni un fidèle de la première heure, ni du genre à croire tout ce qu’on vous raconte, je vous invite à aller relire ce fameux tout premier article.

Il y a un an, le blog soufflait sa première bougie et s’apprêtait à changer de décor en quittant Taipei (Taïwan) pour rallier Sydney (Australie) à l’occasion d’un article auquel vous pourrez également vous référer. Je venais de publier le centième article et j’étais déjà comblé de voir que le blog allait franchir la barre des 10000 visites. Comme annoncé à l’époque, j’ai bien du réduire un petit peu la voilure mais en dépit de tout ça, la Nature des Images a continué de grandir et ce, de plus en plus vite puisque qu’on frôle désormais les 30000 visites au compteur.

Pour son deuxième anniversaire, le contexte est au final un peu similaire à celui de l’an passé puisque c’est dans des contrées aux paysages encore bien différent du Sud-Est de l’Australie que la Nature des Images ira s’installer pour sa troisième année. Au programme donc, un retour en Europe. Pour l’instant, je vais essayer de faire un minimum durer le suspens en me réservant le droit de lever le voile sur la prochaine escale, en image. Je vais juste demander à ceux qui savent déjà de bien vouloir tenir leur langue jusque là.

Pour le reste, il semblerait que le blog ait enfin atteint un rythme de croisière qui me permette à la fois de concilier vie personnelle et professionnelle. On va donc rester humble et se contenter de conserver la cadence de publication d’une, voire deux publications par semaine. Mais cela ne m’empêche pas d’avoir des idées plein la tête pour continuer à développer ce projet.

En attendant, il me reste encore à remercier les lecteurs, habitués ou de passage en souhaitant la bienvenue aux nouveaux abonnés de ces dernières semaines. De votre côté, si vous souhaitez donner un petit coup de pouce au blog, n’hésitez pas à liker et/ou partager les posts de la Nature des Images sur les réseaux sociaux en me retrouvant sur Facebook ou encore sur Twitter.

Je vous laisse avec ma photo du moment. Elle a été prise, dimanche dernier dans le Royal National Park, sur sa fameuse Coastal Walk, une ballade splendide qui rallie Otford à Bundeena, le tout à quelques stations de train à peine du centre-ville de Sydney… De la place et de la nature jusque dans la ville, voilà à coup sûr une des choses qui va le plus nous manquer de l’Australie…

Coastal Walk by Joris Bertrand on 500px.com

 

Par défaut
Vie du blog

Nettoyage de printemps…

Vu l’endroit d’où je l’écris, cet article devrait plutôt s’intituler « nettoyage d’automne ». Mais comme l’expression n’existe pas à ma connaissance et parce que la majorité des lecteurs du blog réside dans l’hémisphère Nord, on ne va pas chipoter. Aujourd’hui, je ne parlerai pas nécessairement de photo mais simplement de blog et de la nécessité de l’organiser avant que les articles ne s’y entassent de manière anarchique comme des objets dans un vieux grenier.

Le blog: avantages et inconvénients

La Nature des Images est un blog, et je souhaite qu’il le reste pour le meilleur (comme pour le pire). La majorité de son contenu n’est donc pas constitué de pages dites « statiques » comme sur un site Internet classique mais d’articles (ou posts). Le blog se présente un peu comme un journal ou un magazine qui voit s’accumuler et s’archiver le contenu au fur et à mesure que le temps passe. L’avantage, c’est que le côté dynamique permet de réagir à chaud sur une actualité (par exemple photographique). C’est aussi enrichissant pour moi d’écrire les choses noir sur blanc et d’y revenir dessus quelques semaines ou quelques moins plus tard. Le photographe que je suis, gagne en expérience et c’est plutôt intéressant de pouvoir apprécier la dimension chronologique de cette évolution tout en faisant partager ses essais, ses erreurs et tout le reste. La contrepartie de ce contenu dynamique, c’est justement le fait que les posts s’accumulent et qu’une partie du contenu finit par devenir obsolète. Il serait plus confortable de mettre à jour un contenu plus statique et c’est tout particulièrement vrai pour tout ce qui touche au matériel (boîtiers, objectifs…). Et c’est bien là qu’est le problème car les statistiques me confirment sans cesse que c’est de loin les pages qui traitent de matériel qui sont les plus consultées sur La Nature des Images. Comment donc être sûr d’essayer de faire en sorte que le contenu reste à jour?

Ajouter des pages (statiques) pour avoir le meilleur des deux mondes

La solution qui me paraît la plus adaptée à l’heure actuelle consiste donc à ajouter des pages (statiques) à La Nature des Images. J’y vois deux intérêts principaux. D’abord, ça me permet de synthétiser et de faire quelques petites mises à jour ou d’apporter quelques correctifs à des informations présentant du contenu qui puisse être dépassé. Se faisant, ces pages permettent aussi d’aiguiller le lecteur vers les posts qui pourraient l’intéresser car en dépit des 8 catégories: « Autour de l’image », « Des images racontées », « Destinations photo », « Expériences photographiques », « Matériel », « Opinions », « Science et Image » et « Vie du Blog » qui vous permettent déjà de filtrer le contenu, la seule utilisation des mots-clés et du moteur de recherche interne ne permettent pas toujours de s’y retrouver parmi les 133 posts. Il y a quelques temps, j’avais donc déjà commencé à créer deux pages: « Mon Matériel » et « Mes photos dans le monde réel« . L’idée pour continuer à mettre de l’ordre à mon blog est maintenant de créer davantage de pages et de les organiser en menus.

La Nature des Images, nouvelle mouture

Dans la partie supérieure de votre écran, vous avez pu récemment voir apparaître une barre de menus cliquable:

– « Mon blog et moi »: sera désormais l’onglet « présentation » et il comportera les deux pages précédemment évoquées (« Mon Matériel » et « Mes photos dans le monde réel ») ainsi qu’une courte biographie dans la page « Le blogueur-photographe« ). Les lecteurs les plus assidus en connaissent déjà un rayon sur ma personne mais j’ai réalisé que je n’avais jamais pris la peine de proposer un résumé pour les nouveaux.

– Il y aura ensuite les onglets « carnets de voyage » et « carnets de rando » pour ceux qui viennent voir des photos avant de vouloir nécessairement parler matos et même photo.

– En attendant de voir si je crée vraiment un onglet « Matériel », il y aura un onglet F.A.Q (Foire Aux Questions). Dans cet onglet, je m’efforcerai de répondre à vos questions et de vous aiguiller vers posts du blog qui s’y réfèrent.

– Pour finir, j’ai crée une adresse E-mail pour le blog et vous pourrez la retrouver dans l’onglet « Contact« .

Voilà, même les plus timides d’entre vous n’ont donc plus aucune excuse, car l’adresse mail vous évite de poser des questions en commentaire si vous ne le sentez pas. Pour le reste, ce petit article « Vie du blog » me donne une fois de plus l’occasion de vous remercier. Il arrive maintenant que La Nature des Images reçoive plus de 500 visites chaque semaine. Au mois de mars, on a même enregistré pour la première fois plus de 2000 visites dans le mois. Ca me donne envie de continuer à développer tout ça, et peut-être même à envisager la création d’une chaîne Youtube…

Par défaut
Vie du blog

Édito 2016

La Nature des Images était en rideau depuis maintenant plus d’un mois pour ses désormais traditionnelles vacances de fin d’année. J’avoue qu’elles ont été plus longues que prévu, mais il fallait qu’on profite au mieux de nos familles venues nous rendre visite à l’autre bout du monde. L’an dernier, c’était depuis mon balcon, face aux gratte-ciels illuminés de New Taipei City que je vous adressais mes vœux. Cette année ça sera depuis la baie de Sydney où nous avons eu la chance d’assister au féérique embrasement de l’Opéra et du Harbour Bridge, comptant ainsi parmi les premiers terriens à célébrer le nouvel an. L’année 2015 aura été riche en changements, aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Mais en dépit de quelques petits trous dans ma cadence de publication, je crois que le blog se sera au final plutôt enrichi de toute la diversité inhérente à ma vie de bohème.

Les rives de la tentaculaire baie de Sydney, noires de monde pour le nouvel an. Au fond à gauche, on distingue le Harbour Bridge et au loin, l'opéra (Photo Joris Bertrand)

Les rives de la tentaculaire baie de Sydney, noires de monde pour le nouvel an. Au fond à gauche, on distingue le Harbour Bridge et au loin, l’opéra (Photo Joris Bertrand)

Comme l’année dernière, ce petit édito sera donc l’occasion de faire un bilan rapide de l’année écoulée et de fixer le cap pour la nouvelle année. Je ne vais pas trop insister sur les chiffres d’autant que j’ai très récemment partagé un bilan proposé par l’équipe de WordPress, leurs fameux « lutins statisticiens ». Je résumerai simplement le tout en constatant que vous êtes toujours de plus en plus nombreux à lire la Nature des Images. Cela m’encourage encore et toujours à poursuivre l’aventure avec motivation et enthousiasme et je ne vous remercierai jamais assez pour votre soutien.

Happy New Year 2016! (Photo Joris Bertrand)

Happy New Year 2016! (Photo Joris Bertrand)

L’année 2016 sera encore et à coup sûr riche en changements. Je ne peux d’ailleurs pas vous en dire plus à ce sujet pour le moment car je ne sais moi-même toujours pas dans quelle partie du monde je poserai mes valises (et mon sac photo) cette année. Cela étant dit, la formule du blog fonctionne et me plaît bien. Je vais donc faire en sorte de maintenir le rythme de publication actuel. En ce qui concerne le contenu des articles, il y aura probablement moins de tests de matériel. Mon équipement s’est étoffé lors de mon passage par Taïwan et je n’ai donc plus de nouveaux besoins matériels dans l’immédiat. Des besoins… Non… Mais des envies… Toujours! Donc qui sait. Je vous propose de tenter de combler ce manque de technique par plus de billets d’opinions, d’expériences photographiques ou de carnets de voyage. Dans les prochaines semaines, je vous amènerai notamment faire un petit tour en Tasmanie. En attendant, je vous souhaite à nouveau une bonne année 2016 et que celle-ci s’accompagne de toute la réussite que vous méritez, aussi bien en matière de photographie que de façon plus générale!

Par défaut
Vie du blog

La Nature des Images souffle sa première bougie…

Article n°101… Je ne pouvais pas ne pas choisir Taipei 101 pour l’illustrer… Ici, un point de vue un peu atypique, dans la lumière orageuse du soir… Le building tel que pourrait qu’on pourrait le contempler dans un remake taïwanais contemporain des aristochats (Photo Joris Bertrand)

Article n°101… Je ne pouvais pas ne pas choisir Taipei 101 pour l’illustrer (en plus, le bâtiment peut évoquer une bougie avec un peu d’imagination)… Ici, un point de vue  atypique, dans la lumière orageuse du soir… Le building tel que pourrait qu’on pourrait le contempler dans un remake taïwanais contemporain des aristochats (Photo Joris Bertrand)

Il y a un an jour pour jour, je rédigeais un article intitulé « Une raison d’être de ce blog » qui constituait le premier post de la Nature des Images. Et à raison d’un rythme de publication hebdomadaire de deux articles, il est donc tout naturel que la célébration de la première année d’existence de la Nature des Images coïncide plus ou moins avec la publication du centième article. Aujourd’hui, il y a donc 101 publications au compteur et en terme de statistiques, on se rapproche tranquillement de la barre des 10000 visites. Bien sûr, il me faut garder les pieds sur terre car bien qu’honorables, ces chiffres ne sont pas vraiment comparables avec les blogs photos les plus lus. Cela étant, la Nature des Images continue de grandir de plus en plus vite. Lorsque je vous présentais mes vœux en ce début d’année, le blog affichait 1700 visites au compteur et je vous avais fait part du fait qu’à ce rythme là, on pourrait espérer en être à 3500 au bout de la première année. On a donc quelque peu explosé les prévisions puisqu’on en est déjà à plus de 8500. En des termes plus géographiques, il est aussi amusant de voir que le planisphère commence à bien se colorier et que le module statistique de WordPress m’a même enseigné l’existence de territoires dont j’ignorais tout simplement l’existence: Aruba ou encore Curaçao. Bien sûr, c’est des pays à culture francophone que viennent la plupart des visiteurs: France en tête, Suisse en second et Belgique en troisième. Taïwan vient s’intercaler en quatrième position mais c’est probablement parce que c’est la que je réside (merci les collègues!). Puis viennent le Canada et des pays a priori moins francophones comme les États-Unis, l’Allemagne et l’Australie. Les DOM-TOM (Réunion et Nouvelle-Calédonie) viennent compléter ce top 10. Ensuite, le nombre de visites par pays tend à être de moins en moins élevés mais notons que les internautes du Maroc et de l’Algérie ainsi que du Royaume-Uni ne sont tout de même pas loin derrière. Puis vient une ribambelle de 51 autres territoires. Moi qui aime bien avoir le nez fourré dans les cartes, j’avoue que ça me fait toujours plaisir d’imaginer ces internautes du bout du monde passant sur mon petit blog pour lire un post ou deux, ou tout simplement voir une photo.

Voilà pour ce petit tour d’horizon non exhaustif. Que dire de plus à part vous remercier, et en particulier ceux qui sont là depuis le début de l’aventure ou presque. Je préfère ne pas faire de pronostics pour l’année qui arrive pour plusieurs raisons. Dans quelques jours, je déménage pour de nouveaux horizons et ma vie personnelle sera à nouveau plus remplie qu’au cours de l’année écoulée. Pour continuer à garder la motivation et le plaisir de faire vivre le blog, il va sans doute me falloir réduire un peu la voilure. Pour l’instant j’envisage de repasser à une seule publication par semaine. Du coup j’alternerai entre une semaine avec une « image racontée » (toujours le mercredi) et une semaine avec un article plus conséquent (toujours le samedi). On verra ce que ça donne à l’usage, mais comme ça, je me libère de la pression de devoir tenir un rythme que je ne pourrais plus assurer sans que la qualité des publications en soit altérée de manière gênante.

En attendant, n’hésitez pas à commenter, poser des questions, critiquer et à faire partager à vos proches l’existence de la Nature des Images. Merci!

Par défaut
Vie du blog

Petit intermède…

Pas d’image racontée cette semaine car j’ai le nez dans les valises… Pendant quelque temps, l’équipe de rédaction de la Nature Des Images (qui se compose toujours à l’heure actuelle de moi et de moi-même) va se délocaliser dans une contrée au moins aussi exotique que Taïwan. Si vous ne savez pas encore laquelle et qu’il vous importe d’en savoir un peu plus, je ne pourrais que vous suggérer de continuer à suivre l’actualité de mon blog car ne croyez tout de même pas que j’aurai la faiblesse de vous dévoiler le moindre indice! De toute façon, vous serez parmi les premiers informés car ça sera l’occasion pour moi d’entamer un cycle spécial: (bip)… En attendant, j’en profite pour vous signaler que j’ai récemment enrichi La Nature Des Images en lui ajoutant du contenu « statique ». J’ai ainsi rédigé une page « Mon matériel » que j’essayerai de tenir à jour au fur et à mesure de l’évolution de mon équipement. J’ai par ailleurs également créé une page que j’ai intitulé « Mes photos dans le monde réel ». Cette page permettra de faire état de la diffusion de mon travail de photographe sur des supports bien réels: presse papier, livres, expositions… En attendant de vous retrouver, n’hésitez pas à aller y jeter un œil et à partager les articles de la Nature Des Images. Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre mon blog qui grandit toujours de plus en plus vite. On a passé la barre des 4100 visites au compteur et vous êtes désormais au moins toujours une centaine à passer chaque semaine ce qui me fait bien sûr très plaisir et m’encourage à poursuivre ma petite aventure de blogueur amateur. A très bientôt! Je vous laisse avec une image qui m’a fait sourire, prise il y a quelques jours à un festival de lanternes à Taipei…

La puissance mignonne, grandeur Nature (Photo Joris Bertrand)

La puissance mignonne, grandeur Nature (Photo Joris Bertrand)

 

Par défaut