Lever de soleil, quelque part aux Maldives (Photo Joris Bertrand)

Les Maldives consistent en une mosaïque de quelques 1200 îles (dont 200 habitées) parfois très éloignés les unes des autres. Il faut parfois plusieurs heures de navigations pour naviguer d’un atoll à l’autre par voie maritime puisque le territoire s’étend sur environ 800 kilomètres du Nord au Sud. Pour rallier ces atolls à partir de l’unique aéroport international du territoire, l’hydravion demeure donc le moyen le plus rapide, surtout pour les touristes pouvant se permettre de dépenser sans compter car leur temps, lui, est bien compté. Il est à peine six heures du matin et déjà s’annonce une belle journée ensoleillée. Cette photo a été prise à main levée avec l’EOS 70D et l’EF-S 15-85 mm F/3.5-5.6 IS USM à 85 mm. La lumière était déjà suffisante pour me permettre de shooter à 400 ISO avec un diaphragme pas mal fermé (F/8) et un temps de pose de 1/125 s, suffisant pour assurer une photo nette même si je me trouvais sur un bateau. J’ai pris quelque libertés concernent des paramètres tels que la température de couleur et la saturation, mais avec les levers de soleil, c’est permis…

 

 

 

 

Publicités
Des images racontées...

« Hydravion pour un aller-retour au paradis »

Image
La dynamique d’un lever de soleil sur le parc national de Taroko en HDR (Photo Joris Bertrand)

La dynamique d’un lever de soleil sur le parc national de Taroko, Taïwan, en HDR (Photo Joris Bertrand)

A la prise de vue

C’est une photo d’un lever de soleil dont la composition est simple comme bonjour mais qui malgré les apparences a nécessité un petit peu de travail, aussi bien à la prise de vue qu’en post-production. Mais le résultat a été à la hauteur de mes espérances et mon ressenti personnel a été partagé par la communauté puisque cette image a été favorablement accueillie sur les réseaux sociaux photos. La première des choses consistait bien sûr à avoir un joli panorama paysager, orienté plein Est, ou presque, et à être sur place dès cinq heures du matin. Ces ingrédients de base étant réunis, j’ai ensuite monté mon appareil sur trépied, vérifié que tout était d’aplomb, ajusté le cadrage en passant de 15 à 24 mm. Sachant que mon appareil n’aurait de toute façon pas la capacité de restituer toute la dynamique de la scène, j’avais dès la prise de vue envisagé de faire du bracketing en choisissant de réaliser trois vues: une « correctement exposée » (d’après le mode de mesure évaluative du boîtier), une surexposée de +1,67 IL et une sous-exposée de -1,67 IL. Et puis comme vous le savez également, je suis un peu dans une période d’expérimentation du HDR en ce moment… J’avais fait le choix d’une ouverture de F/11 et l’appareil a shooté à 1/15 s, 1/5 s et 1/50 s, le tout à 100 ISO. Pour le reste, mon filtre polarisant était également monté à l’avant de mon zoom: l’EF-S 15-85 mm F/3.5-5.6 IS USM.

 En post-production

Cette semaine encore, j’ai misé sur Lightroom 6 plutôt que sur DPP pour pouvoir avoir plus de latitude dans le travail de ma fusion HDR en format .raw (.dng). Au risque de me répéter, j’aime vraiment le rendu subtil et plutôt réaliste de la fusion HDR de Lightroom 6 et hormis réchauffer très légèrement la balance des blancs, diminué les hautes lumières, un peu débouché les ombres et modérément joué sur les curseurs de point noir, point blanc, rajouté un peu de clarté, de vibrance, un chouïa de saturation et activé le profil de correction de l’objectif, je n’ai vraiment pas eu à passer beaucoup temps derrière l’ordinateur à optimiser mon image. Listé comme ça, ça peut paraître conséquent mais avec un peu d’habitude, il n y en a en fait que pour une poignée de secondes de boulot. J’aime ces nuances dans le ciel qui vont du bleu à l’orangé et j’apprécie cet effet de flare assez violent qui est certes une conséquence d’un défaut optique inhérent à l’objectif mais colle au final bien à l’esprit que je voulais donner à cette image.

Des images racontées...

« Lever de soleil (en) dynamique (étendue) »

Image