C’est la centième Image racontée à être publiée sur La Nature des Images. J’en profite donc pour innover un peu en présentant ma première image prise au piège-photo. Il faut dire que ça avait été tellement difficile de passer le printemps confiné que je me suis dit que si par malheur, l’expérience venait à se renouveler, alors je ferais en sorte de pouvoir vivre ce bonheur par procuration. J’ai donc fait un achat qui me tentait depuis bien longtemps déjà en faisant l’acquisition d’un piège photo, à transmission GSM qui plus est, pour recevoir les images directement sur mon téléphone. J’ai été tellement impatient d’aller tenter ma chance à positionner le dispositif à un emplacement qui me paraissait judicieux que j’ai mis l’appareil en marche sans même chercher à vraiment lire la notice (comme souvent je dois dire…). J’y ai pensé souvent pendant la première nuit et au petit matin, j’ai, espiègle comme un gosse, été récupérer la carte mémoire. De retour à la maison, je me suis empressé d’introduire la carte dans le lecteur. Suspens… Quelle joie de voir apparaître un petit « faontôme » à l’écran… Certes, la photo n’est pas bonne, mais ce n’est pas pour faire de la photo d’art qu’on achète ce dispositif en général. Non, c’est bien pour assouvir un rêve de gosse. Celui de pouvoir s’immiscer dans la vie des bêtes, là où et quand il serait en pratique difficile voire impossible de venir observer sans déranger. A bientôt pour de nouvelles réalisations…

Des images racontées...

« Petit faontôme… »

Image
Joris_BERTRAND-Bombus

Bombus sp. (Photo Joris Bertrand)

Il avait du sentir l’arrivée de la pluie, ce bourdon… Alors que la première averse n’arrivera que vers 10h, celui-ci était déjà installé sous son abri de fortune dès 7h du matin. Je suis passé plusieurs fois dans la journée par la suite, il n’a pas bougé. Pour le coup, cet abri était l’exubérante bractée (et non pas la fleur…) rose du bougainvillier de du jardin. N’ayant pas grand chose d’autre à se mettre sous la lentille cette semaine, j’ai décidé de monter l’EF 300 mm F/4L IS USM sur l’EOS 70D pour soigner un peu le bokeh. J’ai ensuite opté pour un format portrait en respectant la règle des tiers. Rien de bien innovant donc, mais la satisfaction d’avoir immortalisé ce comportement de survie  d’une espèce qui a du être bien surprise par la météo du jour après les conditions  printanières de la veille. Côté réglages, on est à pleine ouverture (F/4) à 1/320 s et le mode ISO auto n’a pas pu faire autrement que de monter à 3200 ISO pour avoir une exposition correcte (d’où le côté un peu granuleux de l’image).

Des images racontées...

« Abri haut en couleur »

Image
Joris_BERTRAND-Coccinella_septempunctata

Coccinelle & puceron (Photo Joris Bertrand)

C’est une véritable invasion de pucerons que subit à l’heure actuelle le pauvre pied de persil sur la terrasse… « Ah si seulement on avait une coccinelle dans le jardin… » disais-je l’autre jour à mon fils, avant de rajouter sans trop y croire, « Peut-être qu’on pourrait essayer d’en chercher une? ». Et nous voilà partis à la recherche de la petite bête dans tout ce que notre petite cour peut compter de zones végétalisées… Croyez-le si vous voulez ou pas, il ne nous aura pas fallu plus de cinq minutes pour tomber sur l’insecte tant convoité. Vous pensez bien que nous nous sommes empressés d’aller déposer l’animal sur notre pied de persil. Alors certes, il n’a pas paru si vorace que sa réputation pouvait le laisser présager… Pendant de longues minutes, la coccinelle a semblé prospecter les tiges, de haut en bas, puis de bas en haut, passant par moment à proximité d’un véritable essaim de pucerons sans visiblement y prêter attention. Mais les pucerons eux, semblaient très bien avoir senti le danger qui les guettait et évitaient méticuleusement de croiser la trajectoire de la coccinelle. Mais à force de persévérance, une rencontre fortuite a tout de même fini par avoir lieu et vous pouvez imaginer que c’était game over pour le puceron… On a ainsi pu voir la coccinelle dévorer péniblement quelques pucerons… Si les images immortalisant ce moment ne sont pas terribles, je partage avec vous un des derniers moments avant la rencontre fatale…

Au niveau du matériel, je continue sur ma lancée de la semaine dernière en utilisant l’EOS 70D et l’EF 100 mm F/2.8 Macro USM, les bagues allonges Kenko 12 + 20 + 36 mm et le flash annulaire Metz Mecablitz 15 MS-1 Digital à F/18, au 1/125 s et à 1000 ISO.

Des images racontées...

« Partie de cache-cache et lutte biologique »

Image
Joris_BERTRAND-Saitis_barbipes_2

Jolie saltique (Photo Joris Bertrand)

Quoi que de pire pour un photographe amateur de nature que d’en être réduit à être cloîtré à domicile comme une bête en cage… Au début, je m’étais dit que ce confinement serait l’occasion de se remettre un peu à alimenter le blog. Mais à quoi bon si ce n’est sans avoir la possibilité de littéralement sortir l’appareil. Alors depuis quelques jours, j’avais quand même monté le 300 F/4 et laissé l’appareil accessible, sans trop savoir pourquoi. Si… Il y avait bien sûr cette fauvette mélanocéphale qui traîne quotidiennement dans le jardin, sans oublier les mésanges, merles et autres tourterelles, mais l’envie de déclencher est finalement venu d’une toute petite surprise. Il y a quelques jours, nous avions remarqué une petite araignée de la famille des salticideae roder dans la cuisine.  Puis, cet après-midi, je l’ai à nouveau surprise sur le mur blanc du salon, alors bien éclairé. J’ai sauté sur l’occasion pour visser l’EF 100 mm F2.8 Macro USM sur l’EOS 70D en y intercalant toutes mes bagues allonges (12+20+26 mm) et en montant en plus le flash annulaire Metz Mecablitz 15 MS-1 Digital. Par chance, ces magnifiques petites araignées ne sont pas trop timide ce qui m’a permis de procéder un peu par essais et erreurs niveau réglages. Au final, on est à F/10, 1/125 s et 2000 ISO (quand même) à un rapport de grandissement de l’ordre de 2:1. Sans être spécialiste de ces petites bêtes, il semblerait qu’on ait affaire à un mâle de Saitis barbipes, une de nos espèces méridionales d’araignées sauteuses.

Des images racontées...

« Confinement… »

Image

Instant fugace sur la Côte Vermeille (Photo Joris Bertrand)

Il est des fois où on n’est pas sûr de vouloir faire suivre son reflex et tout l’attirail qui va avec dans son sac à dos. Mais c’est ce genre d’instant fugaces qui nous persuadent généralement que dans l’absolu, on fait bien… Cette scène, n’aura duré que quelques minutes, mais dans ces conditions de lumières, quelques secondes tout au plus… Jamais mon Smartphone ne m’aurait permis d’avoir une photo techniquement aussi bonne… En cette fin d’après-midi d’hiver, un orage s’est formé au large d’Argelès-sur-Mer. Je n’avais pas consulté les prévisions mais on n’aurait pas misé gros sur le phénomène, ne serait-ce qu’une demi heure plus tôt. Pour le reste, quand on a le matériel prêt dans la voiture, il suffit parfois de s’arrêter comme on peut sur le bord de la route et profiter de l’instant.

C’est toujours mon EOS 70D, pour le coup accompagné de l’EF 40 mm F/2.8 STM à F/4, 1/100 s et 100 ISO que j’ai déclenché. J’aurais sans doute du et pu fermer un petit peu plus mon diaphragme pour obtenir une profondeur de champ maximale, mais ça aurait  été au prix d’une petite montée en ISO pour que les automatismes de l’appareil puissent maintenir une vitesse d’obturation correcte.

Des images racontées...

« Instant fugace »

Image
Vie du blog

Édito 2019

Bonjour et BONNE ANNÉE 2019 à tous les lecteurs occasionnels ou plus assidus de la Nature des Images. Enfin, pour parler de lecteur assidu, encore faudrait-il qu’il y ait un contributeur régulier en face. Je dois admettre que ça n’a pas été le cas en 2018 avec seulement 7 articles publiés sur l’année (contre 78 en 2015…). A ce stade, je ne peux pas garantir que ça sera plus folichon en 2019, mais c’est juste par manque de temps, et peut-être un peu de motivation, mais certainement pas à cause d’un manque d’inspiration. Entre autres, j’aurai quelques retours d’expérience à faire sur la GoPro Hero 5 (certes, déjà un peu obsolète), de l’imprimante Canon Zoemini. En parallèle, j’aurais sans doute l’occasion de tester un flash annulaire macro ainsi qu’un système de barrière laser ou infrarouge, peut-être même un piège photo plus classique, tout ça pour le boulot. En parallèle, l’année sera très certainement agrémentée de quelques belles balades et peut-être même d’un ou deux voyages.

En attendant, et bien que le blog tourne toujours en roue libre, nous avons passé en décembre 2018, la barre symbolique des 100 000 visites (!) depuis la création du blog (en 2014). C’est gratifiant de voir que tous les articles que j’avais écrit, parfois et même souvent il y a plusieurs années maintenant continuent à être lus et peut-être considérés comme utiles par les internautes photographes.

 

Par défaut

Regard au sommet (Photo Joris Bertrand)

J’ai pris mal de retard dans le tri de mes photos de cet été et la rentrée s’avère plutôt mouvementée… Mais cela étant dit, j’ai quelques images que j’ai bien l’intention de partager avec vous sur le blog. Comme vous l’aurez sans doute remarqué, La Nature des Images tourne toujours au ralenti mais je rédige aujourd’hui le 195 ième post (pourrais-je arriver à 200 d’ici la fin de l’année?) et il est encore envisageable de passer le cap des 100 000 visites (depuis la création) en 2018.

Pour l’image racontée du jour, j’ai choisi ce cliché pris depuis le sommet du Pic du Midi (de Bigorre) en juillet. Peut-être peut-il contribuer à démontrer que la montagne est grande, même quand on adopte le point de vue original de la regarder d’en dessus. Si vous faîtes un petit peu attention au détail, vous apercevrez sans doute les quelques moutons, minuscules points blancs dans cette immensité escarpée et verdoyante. Ça et là, les troupeaux, ont, sur des générations sans doute, écrit leur histoire en creusant des sillons sur les versants enherbés que les jeux d’ombres et de lumières soulignent ici de façon esthétique.

La photo a été prise avec l’EOS 70D, l’EF-S 15-85 mm F/3.5-5.6 IS USM à 85 mm, F/11, 1/160 s et 400 ISO.

Des images racontées...

« Comme un mouton dans un océan de verdure »

Image